Lionel Scaloni exige que l’Argentine honore la mémoire de Diego Maradona

Le manager argentin Lionel Scaloni a demandé à ses joueurs d’honorer la mémoire de Diego Maradona en remettant leur Coupe du Monde sur les rails samedi contre le Mexique.

A l’occasion du deuxième anniversaire de la mort du héros national du football, Scaloni a invoqué l’esprit de l’homme qui a mené son pays au succès en 1986, alors que les Argentins cherchent à rebondir après leur défaite surprise contre l’Arabie Saoudite.

Tout autre résultat qu’une victoire ferait perdre aux Sud-Américains tout espoir de sortir du groupe C.

« Aujourd’hui est un jour très triste pour tout le monde », a déclaré Scaloni à la veille du match. « Demain, nous espérons apporter un peu de joie à Maradona, qui nous regardera du haut du ciel. Ce sera la chose la plus importante pour nous.

« Chaque fois que nous voyons des images de lui, il est incroyable qu’il ne soit pas là avec nous. Espérons que demain sera un jour heureux pour nous tous. »

Bien que la défaite 2-1 contre l’Arabie Saoudite, après avoir été en tête, ait été une surprise majeure et ait mis en danger le tournoi de l’Argentine, Scaloni insiste sur le fait qu’ils ont mis ce résultat derrière eux.

Et il est confiant dans la capacité de ses joueurs à réagir après avoir promis qu’ils « se casseraient le dos » pour renverser la situation.

« Emotionnellement, nous avons dû digérer (le résultat) et, quand vous avez un coup, deux coups, ce que vous devez faire c’est rebondir et ce groupe est prêt à se relever et à rebondir », a ajouté Scaloni.

Lire aussi:  Ancelotti regrette le manque de "chance" alors que le Real Madrid perd du terrain face au FC Barcelone dans la course au titre.

« Nous pouvons recevoir un coup comme lors du premier match, mais nous savons que nous devons rester sur nos positions. Nous avons un style qui n’est pas négociable.

« Nous nous casserons toujours les reins jusqu’à la dernière seconde où nous serons sur le terrain pour pouvoir inverser cette situation initiale. C’est non négociable. »

Buenos Aires pleure Maradona – en images

Le manager mexicain Gerardo Martino est né à Rosario – la ville natale de Lionel Messi – à 180 miles de Buenos Aires, et était un ancien coéquipier de Maradona au Newell’s Old Boys.

Cependant, il insiste sur le fait qu’il n’a pas de loyauté divisée alors qu’il se prépare à affronter le pays de sa naissance.

« Si vous étiez à ma place, que feriez-vous ? Le Mexique doit gagner, nous espérons que le Mexique gagnera », a-t-il déclaré.

« Je peux vous dire le lieu, les caractéristiques de ma ville, l’hôpital où je suis né, mais je travaille pour le Mexique et je veux gagner le match.

« Ce qui se passe dans le football, je le laisse dans le contexte du football. Je suis conscient de l’importance du match pour le Mexique et l’Argentine, mais je dois faire tout mon possible pour que le Mexique gagne. C’est la seule chose que je puisse faire. « 

Après leur premier match nul contre la Pologne, un point contre l’Argentine ne serait pas fatal pour le Mexique, d’autant plus que l’Arabie saoudite, supposée petite nation du groupe, doit encore jouer.

Lire aussi:  Doug Watson réalise un deuxième triplé à Jebel Ali, portant son total à 11 vainqueurs.

Mais Martino insiste sur le fait qu’ils ne peuvent pas aborder le match avec cet état d’esprit.

« Il est très difficile de le voir de ce point de vue », a-t-il ajouté.

« Parfois, vous n’êtes pas digne de gagner et vous finissez par un match nul et c’est un bon résultat, mais parfois vous méritez plus et vous ne gagnez pas.

« Je pense que nous aurions pu avoir un meilleur résultat contre la Pologne donc nous devons analyser les choses au-delà du résultat. »

Martino a entraîné Messi lors d’un bref passage à Barcelone et admet qu’il a peut-être juste eu un jour sans lors de leur premier match.

« Nous devons penser que Messi va montrer sa meilleure version. Parfois, même sans être au top de son jeu pendant 90 minutes, tout peut arriver en cinq minutes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*