Meshakel de Salem bin Ghadayer en tête des poids à Meydan

Meydan organise sa troisième réunion de la saison – et la première des deux réunions de ce week-end – avec un programme de sept courses, dont un handicap de 1 200 mètres à huit coureurs, avec en tête l’excitant Meshakel.

Carte des courses

18h : The Madjani Stakes – Groupe 2 (PA) Dh97,500 (Dirt) 1,900m
18h35 : Graduate Stakes – Conditions (TB) Dh100,000 (D) 1,400m
19.10pm : Longines Dolcevita Collection – Maiden (TB) Dh82,500 (D) 1,400m
19h45 : Collection Longines Legend Driver – Demoiselle (TB) Dh82,500 (D) 1,600m
20.20pm : Longines Master Collection – Handicap (TB) Dh105,000 (D) 1,200m
20h55 : Longines Record Collection – Handicap (TB) Dh87,500 (D) 2,200m
21h30 : Longines Spirit Collection – Handicap (TB) Dh87,500 (D) 1,600m

Meshakel, entraîné par Salem bin Ghadayer, a fait preuve de talent en remportant facilement deux de ses cinq départs sur 1.400m et 1.600m, et a terminé second dans le Groupe 3 de l’UAE 2000 Guineas, tous à Meydan.

De retour pour sa première course depuis plus de 610 jours, Meshakel a montré beaucoup de rythme en début de course pour terminer sixième sur la distance de 1 400m il y a deux semaines, et devrait avoir beaucoup profité de cette sortie.

La baisse de la distance devrait également jouer en sa faveur et une fois qu’il sera à l’avant sous la direction de Royston Ffrench, il pourrait être difficile de le suivre.

Musabah Al Muhairi sera sous la selle du débutant saisonnier Mutaraffa, qui sera monté par Dane O’Neill, le jockey retenu par le propriétaire du hongre, Shadwelland, et Vasari.

Mutaraffa a gagné en janvier le Listed 1,000m Dubai Dash sur le gazon de Meydan, tandis que Vasari, la monture d’Antonio Fresu, a déjà couru cette saison, terminant quatrième d’un handicap sur ce parcours et cette distance il y a trois semaines. Fresu et lui ont gagné sur cette piste et ce parcours en novembre de l’année dernière.

Lire aussi:  Tennis : Nishioka se qualifie pour la finale de Washington grâce à sa victoire sur la tête de série Rublev.

Tadhg O’Shea semble être un jockey important engagé par Rashed Bouresly pour Tabarak, bien qu’il doive rebondir après un retour de saison timide, sur 1 400 m, à Jebel Ali samedi dernier.

Bouresly peut avoir des prétentions plus fortes avec El Baareq, qui il y a trois semaines a battu trois rivaux dans un handicap de 1,200m à Jebel Ali pour sa deuxième apparition de la campagne. Richard Mullen maintient le partenariat.

Doug Watson et Pat Dobbs s’associent avec Wild Majesty, débutant sur terre battue, pour sa deuxième apparition pour l’Américain, après ses débuts pour l’entraîneur en février, où il n’a pas réussi à battre un rival dans le Blue Point Sprint (Groupe 2, 1 000 m).

Avant cela, il avait couru deux fois dans des sprints sur gazon lors du Carnaval de la Coupe du Monde de Dubaï 2022, représentant la France sous la responsabilité d’Henri-Francois Devin, et faisant ses débuts locaux dans le Listed Dubai Dash remporté par Mutaraffa.

Les deux chevaux d’Ahmad bin Harmash, Will To Win et Roulston Scar, complètent l’équipe, Ray Dawson ayant apparemment choisi ce dernier avec Saif Al Balushi sur son compagnon d’écurie.

Sharjah accueillera sa troisième réunion de la saison samedi, avec un programme de six courses, dont la Sheikh Hamdan bin Rashid Al Maktoum Cup, un handicap de 200 000 Dh pour les pur-sang sur une distance de 1 700 mètres.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*