Felix Sanchez insiste sur le fait que le Qatar est « libre de toute pression » après un début de Coupe du Monde difficile.

Le manager du Qatar, Felix Sanchez, espère que les hôtes de la Coupe du monde de la FIFA sont maintenant libérés de la pression qu’ils ont subie lors du match d’ouverture de dimanche, affirmant que son équipe n’a pas prêté attention aux critiques qui ont suivi la défaite contre l’Équateur.

L’équipe locale a été battue 2-0 lors du match d’ouverture du tournoi dimanche, où elle a été largement surclassée. La pression du lancement de la phase finale, qui dure depuis 12 ans, s’est clairement fait sentir.

En perdant, le Qatar est devenu le premier hôte de la Coupe du monde de l’histoire à subir une défaite lors de son premier match.

L’équipe du Golfe, actuelle détentrice de la Coupe d’Asie, cherchera à rebondir vendredi contre les champions d’Afrique, le Sénégal, qui a également été battu 2-0 par les Pays-Bas lors de son premier match dans le Groupe A.

S’exprimant un jour après le match au stade Al Thumama, Sanchez a déclaré : « Nous avons l’habitude de dire que nous apprenons de nos erreurs, donc nous espérons que maintenant nous sommes libérés de toute cette pression que nous avions lors du premier match.

« J’espère que nous serons compétitifs, que nous apporterons notre jeu et que nous montrerons que nous pouvons être plus compétitifs que l’autre jour, quel que soit le résultat.

« Nous savons que nous allons affronter sur le terrain une équipe qui cherche à gagner, avec un niveau très élevé. Nous devons donc améliorer notre niveau, essayer d’être nous-mêmes et voir ce qui se passe.

Lire aussi:  Kante, Ziyech et Barkley s'entraînent avec Chelsea avant la nouvelle saison de Premier League

« Bien sûr, c’est un match de football, il y a beaucoup de facteurs différents. Mais le facteur principal est d’avoir notre meilleure performance. Nous avons une grande marge de progression. »

Dimanche, après une cérémonie d’ouverture extravagante au stade Al Bayt, le Qatar était mené 2-0 après un peu plus d’une demi-heure de jeu. Cette performance a incité un grand nombre de supporters à quitter le stade bien avant le coup de sifflet final.

Interrogé sur la façon dont les critiques qui ont suivi ont affecté son équipe, Sanchez a déclaré : « C’était un jour mémorable et malheureusement nous n’avons pas pu donner à nos fans toute la joie qu’ils attendaient. En tant qu’entraîneur et joueurs, c’est la pression que vous ressentez dans votre profession avec l’attente de toujours être performant.

« Nous essayons de nous isoler des critiques et nous nous concentrons uniquement sur nous-mêmes, sur ce que nous faisons au quotidien, sur la façon dont nous préparons le match. Nous essayons d’éviter les voix extérieures, car elles ne contribuent ni positivement ni négativement. Nous essayons de nous isoler. »

Le Qatar aura besoin d’un résultat contre le Sénégal – les Africains, déjà privés de leur attaquant vedette Sadio Mane, seront probablement privés de leur milieu de terrain Cheikhou Kouyate, blessé – s’ils veulent éviter de devenir le deuxième pays hôte à être éliminé en phase de groupes, après l’Afrique du Sud en 2010.

Lire aussi:  Calendrier de la Coupe d'Asie et de la Coupe du monde T20 des Émirats arabes unis : quand joueront-ils contre l'Inde et le Pakistan ?

Le défenseur Ismaeel Mohammed, assis aux côtés de Sanchez jeudi, a déclaré que le Qatar pourrait s’inspirer de l’Arabie saoudite et du Japon, qui ont débuté leur Coupe du monde par des victoires surprises contre l’Argentine et l’Allemagne, respectivement.

« Il va sans dire que les équipes que vous avez mentionnées et les performances qu’elles ont réalisées jusqu’à présent, notamment les équipes arabes, nous rendent peut-être un peu jaloux et nous motivent à réaliser d’aussi bonnes performances qu’elles.

« Néanmoins, nous voulons nous concentrer sur nous-mêmes. Nous voulons donner le meilleur de nous-mêmes demain. Outre ce que les autres équipes font sur le terrain, nous voulons être nous-mêmes. Nous voulons faire nos preuves sur le terrain. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*