Ce dimanche 9 octobre avait lieu le premier tour des élections Primaires citoyennes. En Essonne, 59 083 personnes se sont exprimées pour choisir le candidat commun  au Parti Socialiste et du Pari Radicale de Gauche pour les présidentielles de 2012. Les responsables du PS en Essonne se sont félicités du succès de cette opération inédite.

Il y a la queue, ce dimanche soir, au sein des bureaux de la fédération PS de l’Essonne, situés à Evry. C’est à cet endroit qu’a lieu la centralisation des 257 bureaux de vote installés dans le département. Un à un, les présidents de bureau de vote transmettent leurs matériels de vote, sous contrôle d’huissier. Puis, des représentants de chaque candidat entrent les résultats, en vue de la centralisation nationale du vote. Enfin, des membres de la Haute Autorité Indépendante des Primaires procèdent à une ultime vérification des chiffres enregistrés.

La transparence semble être de rigueur, comme le confirme Maitre Salmon, huissier de justice à Montlhéry, qui a constaté « quelques petites erreurs dans les bureaux » . Mais pour lui, rien de très grave : « C’est normal car il s’agit d’une première » . En prévision du second tour, l’ensemble du matériel de vote est mis sous scellé. « J’interviendrai pour ouvrir le scellé si il y a contestation, sinon, rien ne bougera avant le second tour » prévient-il.

Si il y a un grand gagnant de ce premier tour en Essonne, c’est la participation. 59 083 personnes se sont prononcées en Essonne pour l’un des six candidats. « On en attendait 15 000 » se réjouit Carlos Da Silva, le secrétaire du PS 91. Selon lui, les résultats essonniens sont « conformes avec ceux du national, avec Manuel Valls qui marque son implantation locale » .

François Hollande réalise le meilleur score dans le département, obtenant 20 553 voix soit 34,79%. Martine Aubry réalise 30,58% des suffrages en Essonne, avec 18 067 voix. Arnaud Montebourg arrive troisième dans le département, et totalise 9 772 voix pour 16,54%. Dans son département, le maire d’Evry Manuel Valls obtient 6 767 voix, ce qui représente 11,45% des suffrages. Ségolène Royal pointe en cinquième position en Essonne avec 3 713 voix et 6,28%. Enfin, le Radical Jean-Michel Baylet obtient 213 voix et 0,36%.

« On espère que le bon état d’esprit restera au deuxième tour »

Pour les représentants des candidats en Essonne, on reste attentif aux évolutions des négociations à l’échelle nationale. Jean-Jacques Grousseau, représentant François Hollande, préfère rester prudent, après que son candidat soit arrivé en tête : « Il faut amplifier le rassemblement autour de celui arrivé en tête » . Cela commence par le ralliement du candidat Manuel Valls. Son représentant essonnien Farouk Alouani, parle d’une « très belle victoire en Essonne« . « Cela conforte les idées qu’il porte à l’échelle du département » ajoute-t-il.

Du côté des partisans de Martine Aubry, on note « une vraie prime à la participation » . Mathieu Pasquio, son délégué en Essonne, se déclare « assez confiant pour le second tour » et parie sur le soutien des autres candidats éliminés au premier tour : « On ira chercher les votants avec les dents » . Grande surprise de ce premier tour, Arnaud Montebourg est d’ores et déjà convoité par les deux qualifiés. Son représentant essonnien Farid Djitli parle d’une « nouvelle ère qui s’ouvre » . « Les gens ont voté pour le changement, à gauche » indique-t-il.

Du côté du Radical Jean-Michel Baylet, on accueille le faible score sans surprise. « On n’est pas déçu » souligne Maïté Montet, qui se déclare « satisfaite » de la participation aux Primaires, « une idée portée par le PRG dès 2005 » affirme-t-elle. Enfin, Roland Rodary, partisan de Ségolène Royal, regrette le score de sa candidate, « malgré l’enthousiasme autour de ses visites à Massy et aux Ulis » .

Les électeurs essonniens seront une nouvelle fois appelés à se déplacer, dimanche prochain, pour départager les deux qualifiés François Hollande et Martine Aubry. « On espère que le bon état d’esprit restera au deuxième tour » affirme Carlos Da Silva.


  • Vidéo : Adrien Derain, de la rédaction d’Essonne Info, est allé à la rencontre des électeurs des assesseurs de la primaire citoyenne.