Le jeune Gakpo fait exploser les Pays-Bas pour leur retour en Coupe du monde en battant le Sénégal 2-0.

De retour à la Coupe du monde de football pour la première fois depuis huit ans, les Pays-Bas ont eu besoin de 85 minutes pour annoncer leur arrivée.

Les Néerlandais semblaient se diriger vers un match nul et vierge contre le Sénégal lors de leur première rencontre du Groupe A au stade Al Thumama lundi soir. Puis, sortant de nulle part, Cody Gakpo a fait preuve d’une brillante innovation en donnant la victoire aux siens et Davy Klaassen a inscrit un doublé à la 99e minute.

Il ne restait que cinq minutes à jouer lorsque Gakpo a repris un centre délicieux de Frenkie de Jong et a utilisé l’arrière de sa tête pour envoyer le ballon dans les filets du Sénégal.

Edouard Mendy, le gardien de but de Chelsea, ne voulait pas regarder le match en arrière ; dans une grave erreur de jugement, il s’était trop éloigné de sa ligne. Gakpo l’a devancé. Puis Klassen reprenait le tir repoussé de Memphis Depay en fin de match et les Pays-Bas battaient le Sénégal.

Le coup de marteau a été tardif mais il a eu raison des champions d’Afrique, marquant la première victoire des Européens en Coupe du monde depuis leur victoire sur le Brésil en 2014, lors du barrage pour la troisième place. C’était il y a plus de 3 000 jours.

Jusque-là, l’équipe de Louis van Gaal avait manqué d’étincelle. En début de match, Gakpo choisissait de passer alors qu’il aurait dû tirer, puis De Jong tergiversait face à Mendy.

Il est clair que Depay manquait aux Néerlandais. L’attaquant de Barcelone, contraint de rester sur le banc en raison d’une blessure aux ischio-jambiers, a été directement impliqué dans plus de buts que n’importe quel autre joueur lors des qualifications européennes, avec 12 buts et 6 passes décisives en 10 matches. Les Pays-Bas ont marqué 33 fois en route vers le Qatar. Depay, cependant, a été introduit au milieu de la deuxième mi-temps.

Lire aussi:  Jasprit Bumrah, blessé, n'est pas retenu dans l'équipe indienne de T20 pour la Coupe d'Asie.

Pour le Sénégal, Ismaila Sarr semblait habité par la conviction qu’il devait porter la principale menace de son équipe en l’absence de Sadio Mané, blessé. Au lieu de cela, l’ailier de Watford donnait du fil à retordre à Virgil van Dijk, laissant à un moment donné le défenseur de Liverpool pour mort avec une belle feinte.

Le Sénégal s’amusait alors, probablement sous l’impulsion de ses supporters. Une section, postée juste derrière Sarr en première mi-temps, tapait sur ses tambours tout au long du match. La réverbération autour de la seule salle entièrement circulaire du tournoi provoquait un véritable vacarme.

Juste après la mi-temps, Van Dijk a failli les faire taire. Il a tiré un corner mais sa tête est passée largement au-dessus. Incroyable, compte tenu de son pedigree, ce lundi constituait les débuts du défenseur dans un grand tournoi international.

Derrière, lui et ses coéquipiers ont finalement pu remercier le gardien Andries Noppert pour les trois points. Alors qu’il n’avait pas grand-chose à faire pour ses débuts internationaux, il a réalisé trois arrêts décisifs : d’abord sur Boulaye Dia, puis sur un tir rasant d’Idrissa Gueye et, enfin, en utilisant tout son mètre quatre-vingt pour parer la tentative de Pape Gueye. Heureusement pour Van Gaal et ses coéquipiers, Noppert est le joueur le plus grand de la Coupe du monde.

Lire aussi:  Baseball : L'as des Hawks, Kodai Senga, va tester le marché des agents libres de la MLB.

Finalement, les Pays-Bas ont pris la mesure du Sénégal. Gakpo s’est infiltré et le remplaçant Klaassen a scellé le score. En fin de compte, leur retour en Coupe du Monde a commencé par un coup d’éclat.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*