La deuxième journée de la Coupe du monde : les points à retenir

Beaucoup de choses à méditer après les matches de la deuxième journée à Doha.

Le désordre des billets pour l’Angleterre

Des centaines de supporters anglais qui avaient acheté des billets pour assister au match d’ouverture de leur équipe contre l’Iran sont restés frustrés lundi en raison d’une défaillance du système de billetterie électronique de la FIFA.

Des pans entiers du Khalifa International Stadium étaient vides pendant le match, que l’Angleterre a finalement remporté 6-2, et des supporters ont signalé que leurs billets avaient tout simplement disparu de l’application.

« Nous ne pouvons pas voir nos billets et il y a cette queue, donc nous ne savons pas ce qui se passe », a déclaré un supporter à Reuters avant le match.

Les supporters mécontents se sont plaints d’avoir attendu des heures devant la billetterie principale alors que les températures atteignaient 28 degrés.

Le National Nick Webster a parlé à un fan de l’Angleterre après le match, qui a réussi à voir le match malgré le même problème.

Le supporter anglais Paul Bine avec la carte Hayya qui ne lui a pas permis d'entrer dans le stade. Andy Scott / The National

« Je suis arrivé au stade bien à temps, environ deux heures avant le coup d’envoi », a déclaré Paul Bine.

« Je suis arrivé en tête de la file d’attente, mais mon application avec le code QR ne fonctionnait pas et ils n’ont pas voulu me laisser entrer.

« J’ai sorti une autre carte avec mon code Hayya mais elle ne fonctionnait pas non plus. C’était un cauchemar.

« Il m’a fallu environ une heure et demie pour régler le problème, avec une autre impression de mon billet. J’ai tout juste pu assister au coup d’envoi. Mais ça valait le coup ; 6-2, c’est un super résultat. »

La Fifa a déclaré dans un communiqué : « Certains spectateurs rencontrent actuellement un problème pour accéder à leurs billets via l’application de billetterie de la Fifa. La Fifa travaille à la résolution de ce problème.

« En attendant, les fans qui ne peuvent pas accéder à leurs billets mobiles doivent vérifier les comptes de messagerie qu’ils ont utilisés pour s’inscrire à l’application de billetterie pour obtenir des instructions supplémentaires.

Lire aussi:  Le Bangladesh se remet sur les rails en battant le Zimbabwe à la dernière minute.

« Au cas où les fans ne pourraient pas accéder à leur compte e-mail, le Ticket Resolution Point du stade pourra les aider. Nous remercions les fans de leur compréhension alors que nous nous efforçons de résoudre le problème le plus rapidement possible. »

Les médecins iraniens laissent tomber le gardien de but

L’équipe d’Iran a été applaudie pour son refus de chanter l’hymne national avant son entrée dans le Groupe B contre l’Angleterre, une expression apparente de soutien aux manifestations anti-gouvernementales dans son pays.

Ce bon sentiment, cependant, a été quelque peu sapé par le personnel médical de l’équipe à la moitié de la première mi-temps.

Le gardien de but Ali Beiranvand a été impliqué dans un choc à la tête avec le défenseur Majid Hosseini qui a laissé les deux joueurs sur le carreau et Beiranvand avec le nez en sang.

Beiranvand a dû être longuement soigné et il était évident pour tous les spectateurs qu’il ne pourrait pas continuer.

Mais malgré les soins prodigués par les médecins iraniens et un médecin nommé par la FIFA, Beiranvand a essayé de continuer, apparemment encouragé par les médecins et même par son propre capitaine, Ehsan Hajisafi.

Les minutes défilaient avant que, inexplicablement, l’Iran ne décide de laisser Beiranvand sur le terrain, une décision qui semblait aller à l’encontre des protocoles de la Fifa sur les commotions cérébrales et du bon sens.

Beiranvand, cependant, continuait brièvement avant de demander à être remplacé quelques instants plus tard, s’effondrant au sol et quittant finalement le terrain sur une civière pour être remplacé par le remplaçant Hossein Hosseini.

En conséquence, il y avait 14 minutes d’arrêts de jeu à la fin de la première mi-temps.

Alors qu’il y a de la sympathie pour Beiranvand, dont la Coupe du Monde est presque certainement terminée s’il a échoué les protocoles de commotion cérébrale, il y a de l’indignation que le personnel médical de l’Iran n’a pas pris la décision de ses mains et lui a fait signe de sortir bien avant qu’il ne le fasse.

Lire aussi:  L'entraîneur du Manchester Thunder est très enthousiaste à l'idée de développer le netball aux EAU dans la nouvelle académie d'Abu Dhabi.
Le gardien de but iranien Ali Beiranvand reçoit des soins médicaux après un choc avec son propre joueur. EPA

Bienvenue à la Coupe du monde des Pays-Bas

De retour dans l’épreuve reine du football pour la première fois depuis huit ans, les Pays-Bas ont eu besoin de 85 minutes pour annoncer leur arrivée.

Des buts tardifs de Cody Gakpo et Davy Klaassen ont donné aux Néerlandais une victoire 2-0 sur les champions d’Afrique, le Sénégal, lundi, alors que les trois finalistes battus faisaient leur retour dans la compétition mondiale.

Le Sénégal étant privé de sa star Sadio Mane, blessé, et les Pays-Bas de leur principale menace offensive Memphis Depay, la rencontre du Groupe A à Doha semblait devoir se terminer par un match nul et vierge.

Mais à six minutes de la fin, l’attaquant du PSV Eindhoven, Gakpo, s’est dressé devant le gardien sénégalais Edouard Mendy pour reprendre de la tête un centre de Frenkie de Jong venant de la gauche.

Le remplaçant Klaassen a ensuite assuré la victoire dans les arrêts de jeu, après que Mendy ait repoussé le tir de Depay, qui était également entré en jeu.

« J’ai toujours eu le sentiment que nous allions marquer un but », a déclaré Van Gaal, qui en est à son troisième mandat d’entraîneur de l’équipe nationale.

« C’était une victoire efficace mais je pensais aussi que nous étions plus en forme parce que toutes les deux minutes, les Sénégalais étaient allongés sur le sol.

« Donc je pense que c’est une victoire bien méritée même si je ne pense pas que c’était un bon match de notre part ».

Ce résultat laisse les Pays-Bas à égalité en tête du groupe avec l’Équateur, qui a battu le Qatar, pays hôte, 2-0 lors du match d’ouverture du tournoi dimanche.

L’équipe de Van Gaal affrontera l’Équateur vendredi, tandis que le Sénégal devra impérativement gagner contre le Qatar.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*