Football : Le stoppeur japonais Schmidt affronte amis et adversaires au Qatar

Le gardien de but japonais Daniel Schmidt devra faire face à de formidables défis lors de la Coupe du monde de football au Qatar, tant de la part d’adversaires de classe mondiale que de coéquipiers qui veulent sa place sur le terrain.

Au sein de sa propre équipe, il y a une bataille pour le statut de numéro 1, le jeune homme de 30 ans né aux États-Unis se disputant la place de titulaire avec son coéquipier de J-League Shuichi Gonda et l’ancien titulaire de longue date Eiji Kawashima.

Le gardien de but japonais Daniel Schmidt est photographié lors d’un match amical international contre l’Équateur à Dusseldorf, en Allemagne, le 27 septembre 2022. (Essonne Info)

Schmidt pourrait être titulaire lors du premier match du Japon contre l’Allemagne en raison de son physique imposant et de sa forme actuelle, mais tant que la composition de l’équipe n’est pas annoncée lundi, seul le manager Hajime Moriyasu le sait.

En septembre, lors du match amical contre l’Équateur, il a gardé sa cage inviolée, avec quelques arrêts clés et un arrêt sur penalty, ce qui le met en bonne position pour ajouter à ses 11 sélections en équipe nationale.

Si Schmidt est sélectionné pour le match de mercredi contre l’Allemagne, quadruple vainqueur de la Coupe du monde, il devra faire face à un gardien que beaucoup considèrent comme l’un des meilleurs : Manuel Neuer, du Bayern Munich.

Ensuite, contre le Costa Rica, le gardien du Paris St-Germain Keylor Navas tentera de mener les Centraméricains sur un parcours improbable au Qatar. Enfin, contre l’Espagne, le gardien de l’Athletic Bilbao, Unai Simon, s’il est sélectionné parmi les trois candidats solides, ne sera pas de trop.

Lire aussi:  La pluie annule le match de Coupe du monde T20 entre l'Irlande et l'Afghanistan

« Bien sûr, je pense que je peux apprendre beaucoup d’eux, en jouant contre eux, et j’espère pouvoir échanger et prendre leurs maillots pour les ramener à la maison », a déclaré Schmidt lorsqu’on l’a interrogé sur la perspective d’affronter une pléiade de gardiens de but dans le Groupe E.

Schmidt n’est pourtant pas étranger à la compétition de haut niveau, ayant affronté les meilleurs de Belgique depuis son arrivée à Saint-Trond à la mi-2019, mais ses propos démontrent qu’il reste humble.

« Vraiment, je pense que c’est une bonne opportunité d’apprendre des (autres gardiens) et de m’améliorer et si je peux jouer dans le match, je pense que c’est le meilleur moment de ma carrière », a-t-il déclaré après une séance d’entraînement à Doha samedi.

« C’est tellement excitant et c’est comme l’un de mes rêves d’enfant pour moi, donc c’est tellement… c’est tellement sous haute tension ».

Le club de Saint-Trond n’a jamais disputé de compétition européenne depuis que Schmidt y travaille, la neuvième place de l’année dernière étant le meilleur classement auquel il a participé. L’ancien gardien de Velgata Sendai est donc prêt à s’appuyer sur certains de ses coéquipiers plus expérimentés contre l’Allemagne.

« Je pense que ça va aider, certains gars comprennent la mentalité allemande et ils peuvent nous dire comment ils jouent ou quelle est leur mentalité et leur état d’esprit », a-t-il déclaré.

« Ils peuvent nous dire, et ils peuvent nous aider et nous pouvons l’utiliser dans le jeu ».

Le gardien de but japonais Daniel Schmidt arrête un penalty d’Enner Valencia (13) de l’Équateur pendant la deuxième mi-temps d’un match amical international qui s’est tenu à Düsseldorf, en Allemagne, le 27 septembre 2022, en guise d’échauffement avant la phase finale de la Coupe du monde au Qatar qui débutera fin novembre. (Essonne Info)


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*