Suryakumar Yadav et les spinners donnent à l’Inde une victoire écrasante sur la Nouvelle-Zélande dans le deuxième T20.

L’Inde a mis fin à sa décevante campagne de Coupe du Monde T20 en remportant une victoire écrasante sur la Nouvelle-Zélande lors du deuxième T20, dimanche à Mount Maunganui.

Le batteur en forme Suryakumar Yadav a réalisé un siècle impérial alors que l’Inde affichait 191-6 avant que ses spinners n’immobilisent les batteurs néo-zélandais pour les éliminer pour 126 et compléter une victoire de 65-runs.

L’équipe en bleu, dont le capitaine est Hardik Pandya en l’absence de Rohit Sharma, cherchait à faire une déclaration après sa campagne terne lors de la récente Coupe du monde en Australie, où elle a été embarrassée par l’Angleterre en demi-finale, tombant à une défaite de 10 wickets.

Le numéro 1 mondial des batteurs T20, Yadav, a fait en sorte que ses coups soient faciles à exécuter sur un terrain collant, en réalisant un score de 111 sans défaite en 51 balles.

Le joueur de 32 ans a réussi 11 quads et a franchi sept fois les cordes du Bay Oval pour réaliser son deuxième siècle dans ce format, après avoir enregistré 117 points contre l’Angleterre à Nottingham il y a quatre mois.

Il est devenu le premier Indien à marquer 1 000 courses en T20 au cours d’une année civile, améliorant ainsi son taux de réussite en carrière à un extraordinaire 181,64. Il s’agit de son septième score supérieur à 50 en 11 manches, ce qui a permis à l’Inde de se remettre d’un départ modeste après avoir été envoyée à la batte dans des conditions humides.

Le deuxième meilleur score indien a été réalisé par l’ouvreur Ishan Kishan, avec 36 points sur 31, mais le reste de l’équipe a connu le même sort, avec des batteurs comme Shreyas Iyer, Rishabh Pant et Pandya.

Lire aussi:  Patinage artistique : Sakamoto battu de justesse par Kim au NHK Trophy

Suryakumar s’est assuré que le taux de course s’accélérait au fur et à mesure que l’on avançait dans l’épreuve et les deux derniers overs ont fourni le plus d’action de l’épreuve. Lockie Ferguson a concédé 22 points dans l’avant-dernière over, tous provenant de la batte de Suryakumar, qui a atteint sa tonne dans le processus.

Le joueur Tim Southee a répliqué dans la dernière over avec son deuxième triplé en carrière, en éliminant Pandya avant de retirer Deepak Hooda et Washington Sundar pour des canards dorés.

En réponse, les lanceurs de l’Inde ont dominé dès le début, Bhuvneshwar Kumar éliminant Finn Allen dès la deuxième balle. Le capitaine Kane Williamson a marqué le plus de points avec 61 sur 52, mais sa difficulté à trouver le bon rythme a été reflétée par ses coéquipiers face à une attaque indienne variée et disciplinée.

Le Spinner à temps partiel Hooda a fait 4-10 en 2.5 overs, prenant les trois derniers scalps en l’espace de quatre balles. Avant lui, le leg-spinner Yuzvendra Chahal a exercé sa magie en réalisant 2-26 en quatre manches.

Le match d’ouverture de la série de trois matches à Wellington vendredi a été abandonné sans qu’aucune balle n’ait été jouée en raison du temps humide.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*