La police népalaise arrête 20 personnes soupçonnées de s’être « infiltrées » pendant un match de cricket aux Émirats arabes unis.

Plus de 20 personnes ont été arrêtées lors du match international d’un jour décisif des EAU contre le Népal à Katmandou, pour des suspicions de  » pitch-siding « .

Les spectateurs ont été expulsés du terrain de l’Université Tribhuvan pendant le premier tour de batte, alors que les EAU étaient à la batte.

Le pitch-siding est la pratique consistant à transmettre des informations provenant d’événements sportifs à des fins de jeu, ou à placer des paris directement depuis les coulisses des matchs.

Dans le cas de l’ODI au Népal, les spectateurs sont soupçonnés de parier en direct via des applications sur leurs téléphones portables, et de battre les cotes sur les sites de paris en raison du décalage temporel de la diffusion en direct.

Selon ekantipur.com, le Bureau central d’investigation de la police népalaise a saisi les téléphones portables des personnes arrêtées.

Un certain nombre de spectateurs avaient été placés sous surveillance plus tôt dans la série, ce qui a conduit à leur arrestation vendredi.

L’incident n’a pas entamé l’atmosphère de carnaval qui régnait lors de la finale de la série, dont le score est de 1-1.

Avant même que la première balle ne soit jouée, un orchestre jouait sur la pelouse du terrain de cricket international du Népal.

La foule a ensuite gonflé jusqu’à atteindre des milliers de personnes, dont beaucoup sont entrées par des brèches dans les clôtures de fil barbelé rouillé. Des centaines d’autres observaient la scène depuis l’extérieur des murs d’enceinte.

Lire aussi:  Carlos Alcaraz bat Jannik Sinner dans un "match incroyable" pour atteindre les demi-finales de l'US Open.

Immédiatement après la fin du tour de batte des Émirats arabes unis, les portes principales ont été ouvertes et des milliers d’autres ont afflué. C’était aussi le signal pour beaucoup d’autres d’escalader les murs.

Leurs espoirs de voir leur équipe remporter la série ont été renforcés par un excellent départ de l’équipe locale.

Les lanceurs du Népal ont réagi brillamment après que Rohit Paudel, leur capitaine, ait gagné le toss et invité les EAU à frapper en premier.

Les touristes ont été rapidement réduits à 16 pour trois au cours d’un excellent sort de nouvelles balles par Sompal Kami et Gulsan Jha.

Au moment où les EAU capitulaient à 93 pour neuf, il semblait que les supporters locaux étaient prêts à célébrer une victoire rapide.

Mais Aayan Khan, qui a fêté son 17e anniversaire plus tôt dans cette tournée, a organisé une arrière-garde remarquable aux côtés du numéro 11 des EAU, Hazrat Bilal.

A eux deux, ils ont tenu un stand ininterrompu de 83 pour le dernier guichet, amenant l’équipe nationale à 176 pour neuf. Aayan a terminé invaincu avec 54, ce qui était son premier demi-centenaire en ODI.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*