Les petites mains se pressent, dans les dédales du bâtiment de plein pied des anciens services techniques de la ville de Grigny, situés à proximité du Damier. A quelques jours* de l’inauguration de la salle de spectacle et son foyer d’accueil, l’Amin théâtre, qui s’est installée dans les lieux l’an dernier, met les bouchées doubles pour préparer l’ouverture au public du TAG, pour Théâtre à Grigny. Plus précisément la compagnie essonnienne s’est installée dans une partie de l’édifice depuis la rentrée 2017, après avoir occupé plusieurs années un ancien entrepôt situé à Viry-Chatillon (lire notre article).

Pour ceux qui connaissaient les anciens services techniques de Grigny, l’ancien hall dédié à la mécanique est transformé en une grande salle ouverte au public pour les représentations. Mais pas question de grands rassemblements, puisque le bâtiment est classé en catégorie 5, ce qui veut dire que la jauge maximum d’accueil est de 49 personnes. A côté, c’est l’ancien ‘magasin’ qui devient le foyer d’accueil du TAG. Il permettra d’accueillir une buvette, mais surtout des expositions, et devrait devenir le véritable lieu de vie du théâtre. Les autres parties du bâtiment, non ouvertes au public, devraient héberger d’autres démarches liées aux arts dans la commune.

Dans la continuité de ses activités sur Grigny, et plus particulièrement avec les publics scolaires, l’Amin théâtre s’est associée à deux autres compagnies, Liria théâtre ainsi que le Théâtre du menteur pour faire fonctionner le ‘TAG’, comme « un lieu de résidences artistiques ouvert au public ». Son objectif numéro 1? « Accueillir tous les enfants de la ville, continuer notre travail avec les écoles et ouvrir au maximum le lieu au moment des répétitions aux classes » résume Christophe Laluque, le régisseur de l’Amin théâtre.

Outre la salle dédiée aux représentations, le TAG de Grigny dispose d'un foyer d'accueil, qui permettra aux enfants et au public de profiter des lieux, ainsi que des artistes

Outre la salle dédiée aux représentations, un foyer d’accueil permettra aux enfants et au public de profiter des lieux, ainsi que des artistes (JM/EI)

Car le ‘TAG’ n’est pas un lieu de programmation théâtrale ordinaire. « On n’a rien à voir avec ce que font l’Agora, Corbeil ou encore Brétigny » explique Christophe Laluque, « on va par contre accueillir environ une compagnie par mois en résidence, et les restitutions seront l’occasion d’ouvrir aux scolaires ». En poursuivant sur sa volonté de faire accéder « quasi 100% des enfants » de Grigny à une démarche artistique, l’Amin théâtre y anime aussi depuis l’an dernier deux ateliers théâtre, pour ados et adultes.

En parallèle, Christophe Laluque va pendre la direction du théâtre Dunois, à Paris XIIIè, salle dédiée à l’enfance. De quoi faire des passerelles entre les deux lieux : « ce sont deux projets qui se complètent, certaines compagnies programmées à Paris pourront venir à Grigny répéter, et vice-versa » détaille le régisseur de la compagnie essonnienne,  qui parle du TAG comme d’un lieu « en devenir, où pleins de choses pourront y être développées ». La grande force du projet naissant est aussi sa proximité directe avec la Grande Borne, ainsi que des écoles. « Les enfants peuvent ainsi venir à pied, c’est à deux pas des écoles et du collège, ils pourront réaliser des ateliers dans de bonnes conditions, sans avoir à répéter dans une salle de classe » s’enthousiasme-t-il. Longue vie au TAG !

L'Amin théâtre accueille les compagnies comme les enfants de la ville dans cette salle de répétition du TAG - Théâtre à Grigny - aménagée depuis l'an dernier

L’Amin théâtre accueille les compagnies comme les enfants de la ville dans cette salle de répétition aménagée depuis l’an dernier (JM/EI)

*Inauguration samedi 1er décembre à partir de 16h – 43 chemin du Plessis 91350 Grigny
Au programme : dévoilement de la fresque de Popay, lectures de contes, spectacle de l’Amin théâtre et intermèdes artistiques des enfants, discours officiels, buffet