L’Essonne est un département riche. La culture est, d’ailleurs, un élément très important et très développé. Le Rack’Am, salle essonnienne, fait partie intégrante de l’Essonne. Zoom sur une salle qui ne manque pas de piquant. 

Le Rack’Am est devenu une salle incontournable de l’Essonne. Depuis la fin des années 80, l’âme de la salle traverse le temps sans prendre une ride. Au départ, l’aventure commence de manière simple : la division Loisirs et prévention de la ville de Brétigny embauche un animateur passionné de musique. Ce dernier commence par organiser des tremplins rock au sein de la maison de quartier du Temps Libre, puis des concerts réguliers. Peu à peu, pour faire perdurer la dynamique portée par la musique, l’idée d’un petit lieu musical fait son chemin. C’est ainsi que l’ancienne Maison du Temps Libre obtient le label café-musiques du Ministère de la Culture en 1993 et se rebaptise Le Rack’am. En 2002, c’est un nouveau tournant. La salle prend un nouvel élan et s’ouvre à de nouveaux artistes, à de nouveaux styles de musique et veut que les talents locaux se révèlent. Depuis, l’aventure continue et le Rack’Am fait en sorte de se renouveler et créer de nouvel évènement. Moriarty, Alexis HK, Christine & The Queens, Vianney, Ben Mazué, Gaël Faye et bien d’autres sont tous passés par le Rack’Am à leur début. Aujourd’hui, alors que la nouvelle saison culturelle est lancée, le Rack’Am offre toujours plus au public, pour son plus grand plaisir. 

Toujours plus de musique

Samedi 17 novembre, Le Rack’am accueillera Hoshi et Suzane sur ses planches, un concert complet depuis des mois. « Cette date s’inscrit dans un nouveau concept, les soirées Made In France dont ce sera la 2ème édition : l’idée est de mettre en lumière la vitalité de la scène chanson d’aujourd’hui avec une attention portée à la fois aux textes en français et aux sonorités enrichies de pop et d’électro  » explique Bérengère Salles, directrice-programmatrice du Rack’am. « Le timbre de voix singulier d’Hoshi a achevé de nous charmer. Nous avons aussi la volonté de faire la part belle aux femmes dans cette programmation » termine-t-elle. Aujourd’hui, la salle veut s’ancrer davantage dans le département. Le Rack’Am est une salle de concerts où le maitre mot est la proximité artiste/public et où l’accueil des publics est capital. Du fait de sa capacité d’accueil de 270 places, le public peut être au plus proche des artistes qu’ils viennent voir. « il y a l’envie de toujours bien accueillir les spectateurs, que les gens se sentent comme chez eux. Voir leurs sourires est une belle reconnaissance de notre travail » confie Rémy Charles, régisseur général du lieu et responsable de l’accueil du public. 

Pour innover, une nouvelle fois, Le Rack’am apporte une dimension inédite à la soirée : Un concert en marinière ! Un thème de soirée convivial qui incite le public à venir au Rack’am vêtu d’une marinière. « C’est l’occasion de sortir des concerts classiques et d’apporter une touche d’originalité, de renforcer le lien entre l’artiste et son public » précise Elina Lestang, chargée de Communication du Rack’am. 
La salle essonnienne est donc de plus en plus investi pour satisfaire le public mais aussi pour innover. Le Rack’Am a encore de beaux jours devant lui.