Tennis : Shingo Kunieda réalise le « golden slam » en fauteuil roulant avec une victoire à Wimbledon.

Le Japonais Shingo Kunieda a réalisé le « chelem d’or » du tennis masculin en fauteuil roulant après avoir remporté les quatre tournois majeurs et la médaille d’or paralympique, complétant son exploit en remportant la finale de Wimbledon dimanche.

La tête de série Kunieda s’est battue pour battre le Britannique Alfie Hewett 4-6, 7-5, 7-6(5), privant ainsi la deuxième tête de série d’un premier titre en fauteuil roulant à Wimbledon après trois heures et 20 minutes de jeu sous une chaleur torride au All England Lawn Tennis Club.

Le Japonais Shingo Kunieda participe à la finale du simple masculin en fauteuil roulant à Wimbledon, le 10 juillet 2022. (Essonne Info)

« C’était l’un des matchs les plus difficiles de ma carrière », a déclaré Kunieda, qui a décroché le premier titre en simple de sa carrière à Wimbledon et le 50e titre en Grand Chelem au total, dont 22 couronnes en double.

« La clé de la victoire a été de ne pas abandonner. C’est le meilleur titre de ma carrière. Quand j’ai gagné, j’ai ressenti un sentiment de fermeture. J’ai pensé pendant un moment que je pouvais arrêter n’importe quand et que je n’aurais pas de regrets. J’étais très sérieux dans ma volonté de remporter ce titre ».

Le Japonais de 38 ans a également remporté le titre masculin en double en fauteuil roulant, faisant équipe avec l’Argentin Gustavo Fernandez pour battre le Britannique Hewett et Gordon Reid 6-3, 6-1 samedi.

Dimanche également, la Japonaise Yui Kamiji, associée à l’Américaine Dana Mathewson, a remporté une victoire de 6-1, 7-5 contre les Néerlandaises Diede de Groot et Aniek van Koot, têtes de série n°1, dans la finale du double féminin en fauteuil roulant.

Lire aussi:  Moeen Ali craint que le cricket ODI perde de sa pertinence en raison d'un calendrier " insoutenable ".

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*