Le Black Friday et le Cyber Monday en valent-ils la peine ?

Les actions de réduction : Le Black Friday et le Cyber Monday, ça vaut le coup ?

La Journée des célibataires est terminée. Le Black Friday arrive le 25, le Cyber Monday le 28 novembre. Les journées d’action shopping des États-Unis et de Chine se sont établies dans notre pays. Elles ne sont toutefois pas une garantie de bonnes affaires.

Berlin – Singles Day, Black Friday, Cyber Monday : quel que soit le nom de l’enfant, le commerce rivalise d’offres de rabais sur le net pendant les six semaines précédant la fête de Noël. Ou plutôt avec de prétendues offres de rabais. Car pour savoir si une offre est vraiment bonne, il faut toujours vérifier au cas par cas, conseille la centrale des consommateurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie (NRW).

De nombreuses prétendues bonnes affaires permettent d’économiser nettement moins que prévu. De nombreuses réductions sont basées sur une comparaison avec les prix de vente recommandés (PVR) des fabricants, qui ne sont généralement pas affichés par les commerçants.

Deux recherches de prix peuvent aider

Pour pouvoir classer correctement les offres, il faut utiliser les moteurs de recherche de prix, qui proposent souvent un historique des prix. Ce n’est que lorsqu’une offre spéciale ne peut pas être sous-estimée après comparaison sur deux moteurs de recherche de prix que l’on devrait commencer à réfléchir à un achat, selon les défenseurs des consommateurs.

Les personnes qui planifient à plus long terme seraient également bien avisées de cibler et de garder un œil sur les prix de certaines marchandises en ligne et dans le commerce stationnaire dès le début de l’année, selon les défenseurs des consommateurs. Ce n’est qu’en connaissant le prix habituel des produits sur le marché que l’on peut déterminer les économies réelles et démasquer les rabais gonflés sur les prix de vente recommandés.

Lire aussi:  Acheter une PS5 : Consoles avec bundles disponibles - Commander directement, tout simplement

La rétractation comme filet de sécurité

Malgré tout, il peut arriver que l’on se rende compte, juste après avoir cliqué sur le bouton « Acheter », que cet achat n’était ni bon, ni avantageux, ni nécessaire. Si l’annulation de la commande par le commerçant n’est pas possible, il reste toujours le droit de rétractation comme filet et double fond.

Lors d’un achat en ligne, la rétractation est généralement possible sans indication de motif jusqu’à 14 jours après la livraison du produit, informe l’association des consommateurs. Il se peut toutefois que des frais de renvoi soient facturés. Il vaut la peine de vérifier les conditions d’un commerçant à ce sujet avant l’achat.

Oh, l’époque des fausses boutiques !

En cette période de soldes de Noël et de fièvre des bonnes affaires, le risque est grand de tomber dans le piège des fake shops. Celles-ci sont souvent difficiles à démasquer, surtout lorsqu’il s’agit de copies de véritables boutiques en ligne. En principe, si un prix est trop beau pour être vrai, il ne l’est pas non plus.

Et si, au final, on ne peut payer qu’à l’avance, il faut s’abstenir. Le mode de paiement préféré devrait être la facture ou le prélèvement automatique. En outre, la centrale des consommateurs de Rhénanie-du-Nord-Westphalie propose le Fakeshop-Finder, un outil qui examine les sites web à la recherche de caractéristiques typiques d’une boutique frauduleuse et qui fournit ensuite aux utilisateurs une estimation du sérieux de la boutique. dpa

A propos de Fleury 3555 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*