Un Canadien est accusé de terrorisme dans le cadre d’un prétendu coup d’État contre le président haïtien

MONTRÉAL – Un Québécois est accusé de terrorisme dans le cadre d’un prétendu complot visant à renverser le gouvernement haïtien et à prendre le pouvoir dans cette île des Caraïbes.

Selon la GRC, Gérald Nicolas, 51 ans, aurait beaucoup voyagé dans les Caraïbes et en Amérique du Sud dans le but de recueillir des fonds, d’acheter des armes et de recruter des membres prêts à se joindre à la cause du renversement de l’ancien président haïtien Jovenel Moïse et de la prise du pouvoir.

« Il est allégué qu’il a posé des gestes concrets, notamment en se rendant en Haïti pour coordonner un groupe d’individus dont l’intention était de prendre part à un coup d’État contre l’autorité établie », a indiqué le corps policier dans un communiqué jeudi.

Le sergent Charles Poirier, porte-parole, a déclaré que l’enquête a commencé par un tuyau de la police locale de Lévis, au Québec, en juillet 2021 et a abouti à l’arrestation de Nicolas et à l’exécution d’un mandat de perquisition en novembre de la même année.

« Toutes les enquêtes relatives à la sécurité nationale sont très complexes, difficiles et ardues à mener en partie à cause des liens avec des partenaires internationaux », a déclaré M. Poirier. « C’est pourquoi, une fois les preuves recueillies, il faut un long et fastidieux travail d’analyse, ce qui explique le délai entre l’arrestation en novembre 2021 et le dépôt des accusations aujourd’hui en novembre 2022. »

L’ancien président d’Haïti, Moïse, a été assassiné à l’intérieur de son domicile le 7 juillet 2021 par un groupe armé de mercenaires étrangers hispanophones, pour la plupart originaires de Colombie.

Lire aussi:  Élections au Québec : L'immigration devient un sujet de débat politique alors que les partis s'affrontent sur la "capacité".

Le complot présumé pour lequel Nicolas a été inculpé jeudi n’est pas lié à l’assassinat de 2021, a déclaré la police.

Nicolas fait face à trois accusations : avoir quitté le Canada pour faciliter une activité terroriste, avoir facilité une activité terroriste et avoir fourni des biens à des fins terroristes.

A propos de Fleury 3794 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*