Ce vendredi 28 et samedi 29 septembre, l’association CLAP organise son 7ème festival des Courts-Métrages. L’occasion pour le public de se rassembler devant un grand écran et découvrir des courts-métrages inédits. 
Fondée en 2010, l’association CLAP a pour vocation de faire vivre des histoires. Tous les adhérents peuvent prétendre être réalisateurs, acteurs ou encore monteurs. « On écrit nos propres courts-métrages » explique Adrien Fossois, co-fondateur de l’association. « Les membres de l’association peuvent tout faire : de l’écriture, à la réalisation et même être acteurs  ». Il y a 8 ans, Adrien Fossois n’imaginait pas que l’association aurait un tel succès. « Après des débuts difficiles, nous avons eu de plus en plus d’adhérents. Aujourd’hui nous en comptons 61  » affirme-t-il. Vient ensuite la création du festival. « C’est notre spectacle de fin d’année  » rit-il. En effet, durant cet évènement, tous les courts-métrages présentés sont écrits par l’association. Une bonne occasion de faire découvrir au public le travail de toute une année. 

Un évènement de passionnés

Ce 7ème festival est un peu particulier. « C’est la première fois que nous présentons deux soirées avec différents thèmes. D’ordinaire, nous sommes très « comédie ». Et puis, lorsqu’on a vu les courts-métrages s’écrire, on s’est dit qu’il fallait organiser deux soirées différentes » explique Adrien Foissois. « Le vendredi, le public pourra donc découvrir 4 courts-métrages sur le thème un peu frissons et le samedi, ce seront des comédies. Ce n’était pas du tout prévu mais c’est au cours de l’année que nous avons décidé ça ». De quoi régaler le public avec deux univers différents. 
Durant cette soirée, les films seront en compétition et le public votera pour le meilleur film. Il y aura également un jury de professionnels du cinéma. « Ils jugeront principalement l’aspect technique » affirme Adrien Fossois, mais ils discerneront   le prix de la « meilleure réalisation », du « meilleur scénario » et de la « meilleure interprétation ».

L’association brille pour sa diversité quant à l’âge des adhérents. « Nous avons vraiment tous les âges ; ce qui nous permet d’avoir un panel d’acteurs large » affirme-t-il. « Il est vrai que parfois, certains s’inscrivent seulement pour être acteurs mais en général, les adhérents touchent à tout. Le but, c’est que chacun  puisse s’initier à tout ce qui  fait la création d’un film  ». Ainsi, parmi les membres, vous pourrez avoir des férus de cinéma ou bien des passionnés voulant en faire leur métier. « Dans l’association, il y a également des jeunes qui préparent un BTS Audiovisuel  ». Le festival rencontre déjà un bon succès puisqu’il ressemble jusqu’à 400 personnes, au cours des deux soirées.

Le moment donc de découvrir des courts-métrages made in Essonne. Rendez-vous ce vendredi 28 et ce samedi 29 septembre à partir de 20h15 à la salle des fêtes Georges Pompidou. L’entrée est gratuite. Courez-y !