Matt Fitzpatrick se débarrasse d’un malaise pour prendre la tête du DP World Tour Championship

Matt Fitzpatrick a fait fi d’une gorge sèche et d’une toux tenace pour renforcer ses chances de remporter le titre de la Race to Dubai.

Il a pris une part de la tête après le premier tour du DP World Tour Championship au Jumeirah Golf Estates.

L’Anglais de 28 ans a réalisé un score de 65, sept fois inférieur à la normale, pour être à égalité avec son compatriote Tyrrell Hatton.

A la fin, il avait une avance de six coups sur Rory McIlroy et de neuf coups sur Ryan Fox, qui sont arrivés à l’événement respectivement premier et deuxième au classement.

Si le tournoi s’était terminé maintenant, Fitzpatrick aurait terminé la saison en tête de l’ordre du mérite.

Il y a peut-être encore beaucoup de golf à jouer, mais le champion de l’US Open était ravi du début qu’il a fait avec son tour sans bogey.

Il a fait des birdies sur les cinq premiers trous, ce qui pourrait être un heureux présage pour le double vainqueur précédent.

« J’étais en train de rire en disant littéralement à Billy [Foster, his caddie] hier, quand nous avons gagné en 2020, n’en avons-nous pas eu quatre d’affilée ? » a déclaré Fitzpatrick.

« Et puis nous en avons eu quatre d’affilée. On en a ri, et j’ai fait un cinquième, donc c’était un bon début de journée. »

Fitzpatrick a déclaré qu’il n’avait « aucune idée de comment ils s’en sortent », faisant référence à l’autre poignée de joueurs qui sont toujours en lice pour être en tête de la liste des gains.

Tommy Fleetwood, son partenaire de jeu, a terminé le premier tour avec un score de quatre sous, ce qui le place à égalité avec les autres joueurs à la cinquième place – et à la quatrième place prévue dans la course à Dubaï.

Lire aussi:  Football : Les abus de pouvoir du manager et du frère de l'éternel Miura sont signalés

Viktor Hovland, qui a gagné dans la ville plus tôt dans la saison lorsqu’il a remporté le Dallah Trophy au Dubai Desert Classic, était à deux au-dessus à la fin de son premier 18.

Le premier tour de McIlroy, d’un niveau inférieur à 71, était pour le moins inégal, compte tenu de ses antécédents sur le parcours de la Terre.

Le numéro 1 mondial a mis cela sur le compte de la rouille après trois semaines sans compétition, et il est confiant de pouvoir remédier à cette situation.

« [I was] 3-under après huit trous, donc ce n’est pas loin », a déclaré McIlroy, qui a eu besoin d’un birdied au 18e pour passer sous le par.

« Ce n’est pas comme s’il y avait quelque chose que je devais travailler de façon radicale. Heureusement, il reste trois tours. Je dois sortir et tirer un bon coup demain et être prêt pour le week-end. »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*