Gare de Savigny-sur-Orge, ce mardi matin, 8 heures. Des centaines d’usagers, armés de leur titre de transport (ou pas), se dirigent machinalement vers l’entrée de la gare pour (espérer) prendre un train.

Si ces voyageurs sont parfois habitués à ce que les annonces sonores diffusent (de bon matin) la liste des trains en retard ou supprimés à cause d’une grève nationale/personnes sur les voies/panne de signalisation/pluies/canicule… c’est, ce mardi matin, un tout autre son qui sort des haut-parleurs : celui de Shakira avec sa chanson « Waka Waka », hymne officiel de la CDM 2010 qui s’est tenue en Afrique du Sud.

Si cette chanson peut rappeler quelques mauvais souvenirs aux Bleus (ils avaient eux aussi fait une grève à cette époque-là), ce mardi matin, à la gare de Savigny c’est une ambiance plutôt festive qui anime les quelques agents présents. Le personnel accueille les usagers avec un grand sourire et beaucoup de bonne humeur. Tous les agents sur place se prêtent volontiers au jeu : entre perruques tricolores, maillots de foot, ballons et drapeaux français et danois ; rien n’est laissé au hasard.

L’objectif est bien clair pour ces agents hyper motivés et souriants : se mettre dans l’ambiance du match de ce mardi après-midi mais surtout réussir à faire décrocher un petit sourire aux voyageurs pressés, mais pas que…

« Il y a quelque chose qui se crée entre les usagers et les agents »

En effet, derrière cette animation festive à l’initiative de la SNCF, se cache un but bien précis : « collecter les adresses mails des voyageurs pour les informer sur le trafic », nous confie Sophie, agent de maîtrise. En effet, des questionnaires sur le parcours de l’équipe de France sont distribués aux voyageurs. Ces derniers doivent précisément indiquer leur adresse mail sur le papier pour espérer être tiré au sort et gagner un ballon de foot, nous indique Saïd, qui travaille lui aussi à la gare de Savigny.

Et comment les voyageurs accueillent-t-ils cette initiative ? Sophie se félicite de l’excellent retour des usagers : « Il y a beaucoup de sourires, beaucoup de voyageurs sont même surpris et c’est vraiment très agréable. Il y a quelque chose qui se crée entre les usagers et les agents ». Une dame (très pressée) se réjouit elle aussi de cette opération : « Ça fait plaisir de voir des gens de bonne humeur le matin, ça change ! », alors que d’autres usagers, eux, font mine d’ignorer les agents et avancent tête baissée vers le quai (petite technique du voyageur lambda pour esquiver le contact).