Ce lundi 18 juin, les 150 migrants installés dans les gymnases de Morsang-sur-Orge et Sainte-Genevieve-des-Bois (lire notre article) ont quitté les lieux réquisitionnés par les services de l’État. Durant les trois semaines passées en Essonne, les migrants ont pu bénéficier d’un diagnostic social et sanitaire. L’examen de leur situation administrative leur a permis de quitter les gymnases et d’être redirigés vers des structures d’hébergement. Les deux gymnases qui étaient utilisés sont de nouveau à disposition des communes. Le préfet de l’ Essonne a tenu à « remercier la mobilisation des deux opérateurs (Coallia et Habitat et Humanisme) ainsi que les services de l’État qui les ont accompagnés dans cette mission ». Il en profite aussi pour remercier les communes pour leur volontarisme et leur solidarité (lire notre article) malgré les difficultés liées à l’immobilisation de deux équipements importants sur leur territoire, et notamment dans cette période de l’année où les événements sportifs demeurent nombreux.