Une résidence intergénérationnelle verra prochainement le jour à Bondoufle. Labellisée « Les maisons de Marianne », cette nouvelle résidence aura pour objectif de faciliter la vie des seniors en améliorant leur confort quotidien. Au total, cette résidence comportera 94 logements sociaux, dont 47 destinés aux personnes âgées. Les lieux seront équipés de sols antidérapants, de barres d’appui dans la salle de bain et les toilettes pour permettre aux retraités de se déplacer facilement et en sans danger. Premier contributeur public, le département a déboursé 913 500€ dans ce projet dont le coup total est estimé à 14,7 millions d’euros. La construction de cette résidence a débuté ce vendredi 22 juin à 12h, rue du Grand Noyer à Bondoufle, avec la pose de la première pierre, et se terminera fin 2019 quelque temps avant l’ouverture. « La société française est aujourd’hui multi-generationnelle et cette diversité est une vraie richesse. En considérant le vieillissement de la population, comme une opportunité plutôt qu’une difficulté nous faisons de l’Essonne un territoire précurseur en matière d’inclusion sociale », annonce le président du département de l’Essonne François Durovray. Jean Hartz le maire de Bondoufle s’est lui aussi exprimé au sujet de ce projet de construction.

« Nous avons un déficit de logements sociaux »

« On a depuis longtemps ce souhait de construire de nouveaux logements, car nous avons un déficit de logements sociaux », lance le maire indiquant que ces constructions ne dépendaient pas uniquement de sa volonté, mais aussi des projets des communes alentour. « Nous n’avons reçu aucune demande de construction de nouveaux logements, c’est mon rôle de maire d’observer les manques et de tout mettre en oeuvre pour répondre aux besoins des Bondouflois. Concernant les contributeurs publics autres que le département, il y a Grand Paris Sud, pour le reste ce sont des contributeurs privés », conclut-il.