Il y a un an, le tout premier entrepôt Costco s’implantait sur le sol français en ouvrant son tout premier magasin XXL en Essonne, à Villebon-sur-Yvette. Pour l’occasion, nous vous faisions découvrir la folie Costco, au bras d’une américaine (rien que ça).

Présent dans onze pays avec ses 750 entrepôts, le distributeur américain propose à ses « adhérents » (particuliers et professionnels) plus de 13 000 m² de produits en tous genres (électroménager, textile, produits frais…) vendus en gros, contre un abonnement annuel à 36 euros.

Et c’est ce 22 juin, que le groupe fêtera en fanfare son premier anniversaire. Au programme ? Des offres exceptionnelles, des « chasses au trésor », des démonstrations et des dégustations « inédites » mais aussi des sessions de simulateur pour s’essayer à la Formule E Michelin et…une rencontre avec le PDG de Costco France, Gary Swindells himself  (management anglo-saxon, quand tu nous tiens…)

Quel bilan (chiffré), pouvons-nous alors dresser, un an après l’arrivée fracassante du géant américain dans le marché de la distribution ?

Des chiffres qui font tourner la tête

Dans un marché français de la distribution hyperconcurrentiel, Costco a su tirer son épingle du jeu. Et pour preuves : en un an, on compte près de 116 800 porteurs de cartes Costco et près de 74 000 membres ont été séduits par l’enseigne américaine. La clientèle vient pour sa quasi-totalité (90%) d’Ile-de-France, nous précise-t-on chez Costco France.

Avec son entrepôt essonnien, le géant américain a vendu, en 2017, plus de 3 millions de bouteilles d’eau de sa propre marque « Kirkland Signature », plus de 19 tonnes de filets de saumon, 20 tonnes de Comté, 4 millions de capsules de café… Vertige assuré.

La recette Costco

Mais comment expliquer le succès du géant américain ? Costco se donne pour mission de proposer à ses adhérents, des produits et des services sans cesse renouvelés, tant adaptés aux particuliers qu’aux professionnels. Et pourtant, rien ne prédisait un tel succès. Avec seulement 10 000 membres à ses débuts, le distributeur a tout misé sur son concept. Plus de 3 000 références, un abonnement annuel à 36 euros et de nouveaux services comme un centre auditif, un garage ou un service de livraison en partenariat avec la start-up Gégé.

Et si l’on reconnaît bien là l’exubérance que l’on prête (souvent) aux américains, il nous faut bien admettre que le yankee a réussi son pari en s’implantant en Essonne. Plus de la moitié des 800 fournisseurs sont français et sur les 300 employés de Costco France, 250 vivent et travaillent dans le département. La folie Costco ne s’arrête pas là puisque l’enseigne prévoit de se déployer sur tout le territoire. « Suite au succès de Costco rencontré à Villebon-sur-Yvette nous sommes impatients d’ouvrir de nouveaux club-entrepôts dans l’Hexagone », se réjouit Gary Swindells, PDG de Costco France. 10 à 15 entrepôts verront le jour en France d’ici une dizaine d’années, nous confirme-t-on du côté du distributeur américain, avec l’ouverture prochaine d’un magasin à l’horizon 2020. Au total, ce sont près de 6 000 nouveaux emplois qui devraient être créés grâce à ce déploiement.