Le PDG de Crypto.com explique en quoi la bourse est différente de FTX dans un contexte de pression pour la transparence des réserves.

Le PDG de Crypto.com, Kris Marszalek, explique que sa bourse fonctionne différemment de FTX, la plateforme d’échange d’actifs numériques qui a implosé la semaine dernière.

Dans une nouvelle interview, Marszalek affirme que l’accent mis par sa bourse sur le commerce de détail la distingue de la société en difficulté de Sam Bankman-Fried.

« Essentiellement, il y a deux modèles d’affaires dans l’espace des crypto-monnaies, n’est-ce pas ? L’un est le modèle de courtage, où notre plateforme, par exemple, est une contrepartie à la transaction, et chaque fois que nos utilisateurs achètent ou vendent de la crypto-monnaie, nous couvrons immédiatement l’autre position pour avoir zéro risque de marché, et nous prenons une commission pour fournir l’accès à celle-ci. C’est 95% de notre activité. C’est aussi 95% de l’activité de Coinbase.

Et l’autre modèle consiste à prendre une commission sur une bourse où les gens échangent des centaines de millions de dollars. Des traders à haut volume. »

Marszalek dit également que mélanger les entreprises de fonds spéculatifs et les bourses est une « idée terrible » qui devrait être interdite.

Après l’insolvabilité de FTX, plusieurs bourses de crypto-monnaies, dont Crypto.com, ont montré leurs réserves dans un souci de transparence.

Même avant le dernier krach de crypto-monnaies, Crypto.com a dû faire face à ses propres vents contraires au cours des derniers mois. Au début du mois de juin, Marszalek a déclaré : sur Twitter que la bourse avait l’intention de licencier 260 personnes, soit environ 5 % des effectifs de l’entreprise.

Lire aussi:  Les procureurs fédéraux prennent en charge l'enquête sur Tether et examinent les fraudes potentielles commises par les dirigeants : Rapport

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*