La construction prochaine d’une nouvelle ligne de transport, le futur tram-train Evry-Massy, se matérialise. Après le secteur d’Evry-Courcouronnes autour du Bois Briard, dont les gros travaux ont débuté l’an dernier (lire notre article), d’importants chamboulements commencent du côté de Morsang et le long de l’A6. Dans la cuvette de l’autoroute, au niveau du pont situé au dessus de la rue de Savigny (D 77), les murs antibruit sont petit à petit retirés depuis la mi-mai.

C’est à cette hauteur que va être installé dans les prochains jours l’ouvrage qui accueillera la future station ‘Morsang’ du T12 express. Plus globalement, la partie du tracé longeant l’A6 se dessine, avec des défrichages et de premier travaux préparatoires sur l’autoroute. C’est ainsi que cette portion de l’autoroute du soleil est impactée depuis le mois de mars, avec des fermetures nocturnes le temps du chantier et un rétrécissement des voies.

Sur les 20 kilomètres de ligne, le tram-train empruntera pour moitié le tracé existant de la tangentielle du RER C, avant de circuler sur la nouvelle voie en construction. D’Epinay à Evry-centre, en passant par le long de l’A6, ce tracé longera l’autoroute, avec deux nouveaux ponts en prévision. Les fondations de ces deux ponts verront le jour cette année, à Ris-Orangis et Grigny, puis un système de « poussage » les installera en 2019. Débutera alors la création des stations, l’une au niveau de la ZAC de Grigny, et deux stations à Viry (Plateau et Coteaux de l’Orge).

Des défrichements ont été réalisés face aux rue Diderot et rue de Viry, avant l'installation d'un mur de soutenement au dessus de l'autoroute. Le T12 circulera à mi-hauteur

Des défrichements ont été réalisés face aux rue Diderot et rue de Viry, avant l’installation d’un mur de soutenement au dessus de l’autoroute. Le T12 circulera à mi-hauteur (JM/EI)

Mise en service retardée à 2022

Le retrait, puis le remplacement des murs antibruit situés l’A6 au-dessus de Morsang sont les prémices de travaux plus lourds, pour que la ligne voit le jour. L’ouvrage serpentera à l’arrière du parc du château de Morsang, avant de rejoindre la ligne existante du côté d’Epinay-sur-Orge. Lorsque la future station de Morsang-sur-Orge sera construite, les murs antibruit seront remplacés en fin de chantier, en principe en mars 2019.

Car ces travaux de grande ampleur sur le département devraient durer encore quelques années. La SNCF qui pilote les travaux a laissé entendre à l’automne dernier que l’ouverture du T12 attendra deux ans de plus. En plus d’un planning de chantier chargé pour ces prochaines années, le maître d’ouvrage se plaint de retards dans le déblocage des fonds promis par les différents financeurs. L’investissement total du tram 12 grimpe à 553 millions d’euros, répartis entre l’Etat, la Région, le Département et la branche Réseaux de la compagnie ferroviaire.

Le tram 12 express, pas si express que ça..

Durant cette période, les riverains vont donc devoir faire preuve de patience. Du côté de Morsang, la rue de Savigny est fermée de 23h à 5h cette semaine, pour permettre la réalisation de l’ouvrage situé le long de l’autoroute. A Morsang également, des procédures d’expulsion ont été lancées, notamment le long de l’autoroute où doit circuler le tram-train. A l’instar d’Epinay-sur-Orge (lire notre article), les emprises du futur T12 rogneront plusieurs terrains, même si des accès provisoires rue Diderot et rue de Viry, ainsi qu’à l’arrière du collègue Charles Peguy de Morsang-sur-Orge sont prévus durant la durée des travaux.

Plusieurs terrains et quelques bâtiments ont été préemptés et seront détruits en vue de laisser l'emprise suffisante au futur tram-train

Plusieurs terrains et quelques bâtiments ont été préemptés et seront détruits en vue de laisser l’emprise suffisante au futur tram-train (JM/EI)