A l’appel de plusieurs syndicats de l’éducation (Solidaires, Snes-FSU, CGT..) une manifestation dans les rues d’Evry s’est déroulée ce mardi matin. Elle a entraîné dans son sillage des étudiants mobilisés de la fac d’Evry, où le départ du cortège a été donné vers 11h. Après un passage devant la mairie d’Evry, le cortège a pris la direction de la préfecture. L’objectif avoué était de faire converger les revendications des personnels de l’éducation avec les lycéens concernés par la plateforme Parcoursup, pour accéder aux études supérieures (lire notre dossier).

Autre objectif de cette manifestation, évoquer, une fois de plus (lire notre article), le manque de moyens. Les professeurs dénoncent, notamment des établissements surchargées, et un nombre d’encadrants trop faible par rapport au nombre d’élèves. Résultat, élèves et professeurs de plusieurs collèges (comme celui de Delaunay à Grigny) étaient aussi présents au cœur de cette manifestation dans laquelle certains prévoyaient déjà de rejoindre leurs collègues parisiens dans l’après-midi. « Aujourd’hui on a des collègues qui n’étaient pas venus dans la rue depuis longtemps », se satisfait Semya Adjmi, secrétaire départementale du SNES, alors accompagnée d’un peu plus d’une centaine de personnes. « Ça faisait longtemps qu’on avait pas vu un tel mouvement en Essonne ».

Débrayage du lycée Corot de Savigny ce mardi matin contre Parcoursup (DR)

Débrayage du lycée Corot de Savigny ce mardi matin contre Parcoursup (DR)

Au lycée Corot de Savigny, la plateforme Parcoursup a aussi été l’objet d’un débrayage ce mardi matin. Plusieurs centaines de lycéens se sont rassemblés place Davout et un blocus de l’entrée du lycée a été organisé. Des rassemblements sous forme de barrages filtrants non bloquants ont aussi été rapportés aux lycées Truffaut (Bondoufle), Doisneau (Corbeil) et Timbaud (Brétigny).