C’est un instrument un peu spécial, qui trône au centre de la cour de l’école élémentaire Blaise Pascal, à Saint-Michel-sur-Orge. Avec les années, ce drôle d’objet s’était pour ainsi dire fondu dans le paysage des lieux. Au point que beaucoup en avaient presque oublié sa présence.. ainsi que son origine.

En 1976, Bernard Baschet, créateur avec son frère d’extraordinaires sculptures sonores, dont le fameux Cristal, installe dans l’école saint-michelloise l’un de ses Signal sonore. Il en existe une vingtaine dans le monde, « dont deux autres en Essonne, dans l’école de Courdimanche aux Ulis et à Alexandre Dumas aux Pyramides à Evry » indique Brigitte Touillier, de l’association Structures sonores Baschet.

La commune est en effet associée à la présence des inventeurs. Les frères Baschet y ont élu domicile, et leur atelier de Saint-Michel est toujours actif (à lire dans nos archives). Après le décès de Bernard Baschet en 2015, ces passionnés, aidés de la ville et du Département, ont entrepris de poursuivre la diffusion de l’oeuvre de ce génie du XXème siècle. Outre des ateliers auprès des scolaires, l’association a commencé à restaurer le Signal de l’école Blaise Pascal l’an dernier.

Après deux décennies de bons et loyaux services, le Signal était tombé en panne dans les années 90, et la structure nécessitait d’être entièrement démontée afin de mettre à jour ses mécanismes. Problème, une fois les matériaux très rares trouvés, il a fallu pour l’équipe des Structures sonores reprogrammer la machine, alors qu’aucun enregistrement du son d’origine n’était disponible ! La mémoire des habitants, anciens écoliers ou instituteurs, a donc été mise à contribution. Après cette prouesse de rénovation, le Signal va désormais « sonner en douceur la fin des récréations » se réjouit Brigitte Touillier.

« On va retrouver le son qui avait été oublié depuis 20 ans » s’enorgueillit le directeur de l’école Blaise Pascal, en accueillant une petite cérémonie d’inauguration du Signal, vendredi dernier. Celui-ci n’oublie d’ailleurs pas de remercier « l’artiste et son oeuvre, qui nous a conduit à ce beau voyage ». Les enfants de l’école ont été associés au processus de restauration, en jouant les « ambassadeurs » de l’oeuvre et en y dédiant un petit spectacle. De quoi transmettre de la plus belle des manières ce patrimoine.

« Regardez,  mais  aussi,  touchez  et  jouez.  Prenez  plaisir  à  faire  des  sons,  à  vous  écouter  faire » invitaient les frères Baschet

Le Signal sonore Baschet de l'école Blaise Pascal de Saint-Michel-sur-Orge totalement restauré

Le Signal sonore Baschet de l’école Blaise Pascal totalement restauré (JM/EI)