« L’idée c’est d’en finir progressivement avec le centre commercial fermé sur lui-même ». Par ces mots, Francis Chouat, Maire d’Evry et président de l’agglomération Grand Paris Sud, entend bien annoncer la couleur pour le futur Evry 2. Si d’autres actualités chahutent le centre commercial de la ville depuis plusieurs semaines, les priorités sont claires alors que celui-ci tend à poursuivre sa mutation. Les quelques travaux déjà effectués ainsi que l’arrivée de Primark ont bien constitué un nouveau pas dans cette avancée, pas cependant bien insuffisant face à une concurrence acerbe et notamment celle des centres commerciaux voisins. Afin d’insuffler une dynamique nouvelle à tout le centre, c’est désormais au côté Agora, cette place qui abrite le théâtre ou encore la médiathèque, de revoir ses plans. Ainsi, bon nombre de rénovations sont à venir et ce, dès cette fin 2018.

Une refonte quasi totale

Les travaux commenceront par les Arènes de l’Agora. « L’un des objectifs majeurs du projet de réhabilitation est donc de passer d’un palais des sports à une salle comme le Zénith à Paris », précise l’agglomération. Francis Chouat parle alors de « désossement et de restructuration » des Arènes, un processus qui devrait durer environ 18–20 mois pour des dépenses s’élevant 20 millions d’euros partagées entre l’agglo et la SCC (Shopping Center Compagny), qui gère le centre commercial. Un grand changement conceptualisé par Daniel Vaniche Architecture et associés et qui promet aux arènes d’être plus contemporaines, plus ouvertes à la ville et plus lumineuses avec, par exemple, l’installation d’une grande paroi vitrée. Cette ouverture à la ville est par ailleurs un des points phares de ces gros travaux qui toucheront aussi bien la Place du théâtre de l’Agora que la Place des Terrasses.

Plusieurs aménagements vont alors être effectués. Le sol va faire totalement peau neuve, les lumières aussi, tout comme l’accès aux Arènes qui aujourd’hui est des plus vétustes. « On va tenter de redonner un gros coup de frais, de jeune », s’attarde le maire de la ville. Théâtre, médiathèque et crèche vont malheureusement temporairement pâtir de ces travaux puisque leur accès sera prohibé. Ainsi un chapiteau provisoire devrait être implanté dans les environs du centre commercial, des salles pour poursuivre les activités de la médiathèque et de la crèche sont aussi à l’étude. « Il n’est pas exclu que le théâtre soit fermé pendant 2 ans », concède néanmoins le président de l’agglo.

Autre point d’orgue de la transformation de cette place, une offre de restauration revisitée. Celle-ci, d’une surface d’environ 5 000 m², prendra place au dessus du Flunch et du Burger King déjà présents, en remplacement des anciens bureaux de l’agglomération, et devrait être accessible depuis la place des Terrasses (via un escalator) sur laquelle elle sera ouverte. « Il y aura une quinzaine de nouveaux restaurants de tous types. Il y aura des chaînes internationales oui, mais aussi d’autres concepts plus spécifiques, des offres différentes pour que tout le monde s’y retrouve », assure Vincent Ferat, directeur du SCC. Et si le concept à l’américaine prénommé « Food Court » a longtemps été évoqué, chaque restaurant aura finalement ses propres places assises. « En France ce concept ne marche pas », se justifie le directeur.

Des travaux pour redynamiser

Coût des travaux, 15 millions d’euros, et un financement public concocté entre l’agglomération, de la SCC… ou encore l’Etat. Un système de financement que l’on retrouve pour les travaux attenants à la Place des Terrasses pour, là aussi, un budget avoisinant les 15 millions d’euros. « Tout ça sans toucher à la fiscalité », précise Francis Chouat. Objectif pour cette place, la rendre bien plus animée qu’aujourd’hui. « Il faut quelque chose de plus fusionnel entre le centre commercial et le centre urbain d’Evry. A terme l’idée serait de ne plus parler du centre commercial, mais du centre-ville d’Evry », s’autorise-t-il, citant par ailleurs le centre commercial Plaza Rio 2 de Madrid en guise d’exemple. Le bâtiment qui abritait les anciens bureaux du Crédit Foncier n’est déjà plus, la place des Terrasses ne devrait cependant entamer ses travaux qu’à partir du premier trimestre de 2019. Des travaux qui seront par ailleurs liés à ceux du T Zen 4 prévu pour 2021, qui amènera à la rénovation de l’ensemble des gares routières de la ligne de bus 402, avant de rallier Viry-Châtillon à Corbeil-Essonnes. « Tout va être changé sur cette place. Le sol, les matériaux. Il y aura aussi plus d’animations, on va essayer d’amener plus de confort et de modernité », précise Vincent Ferat.

Inutile de préciser qu’avec un chantier et des dépenses pareilles (environ 50 millions), l’agglo et la SCC s’attendent à des retombées probantes dès la fin des travaux prévue en 2021. Si les centres commerciaux sont globalement à la peine, Evry 2 va alors tenter de redonner un certain dynamisme à un point incontournable de la ville et de ses environs depuis maintenant plus de 40 ans. « Les centres commerciaux sont en pleine mutation, il y a aujourd’hui une grande concurrence du numérique. Les pratiques sont différentes, mais évidemment que ce sera un élément fort pour le centre commercial », conclut Françis Chouat.