C’est une opération qui devrait durer plusieurs semaines. A partir du 16 avril prochain, les eaux de la fosse Montalbot vont être progressivement traitées et dépolluées. Car depuis fin janvier et le dernier épisode de crue de la Seine et de l’Yerres, ce lac de Vigneux-sur-Seine est en proie à une forte pollution. Déjà sous le feu des projecteurs lors des crues de juin 2016, les eaux de la fosse ont une nouvelle fois été souillées à cause de la rupture d’une canalisation d’eau. Cette dernière qui longe une partie du lac et qui achemine les eaux usées des environs vers la station d’épuration de Valenton (Val-de-Marne) s’est ainsi déversée en partie dans les eaux de la fosse Montalbot, détruisant une partie de la faune et de la flore locales.

Réunis ce lundi soir en conseil communautaire, les élus de l’agglo Val d’Yerres Val de Seine (CAVYVS) ont notamment évoqué ce cas lors de leurs débats sur le projet de territoire. « A l’inverse des eaux de la Seine, les eaux de la fosse ne s’évacuent pas, informe François Durovray, le président de l’intercommunalité. Nous allons donc entamer avec les services du Siaap (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne) une longue phase de dépollution des eaux ». Car encore une fois selon le président, les premières analyses ont montrées la présence en fortes quantités d’ammoniac dans les eaux de la fosse. « Nous sommes à 4mg/L, c’est vingt fois supérieur aux taux normaux », poursuit François Durovray.

Ainsi, les eaux polluées de la fosse vont être extraites et envoyées vers le regard du collecteur Athis-Crosne par le Siaap afin d’y être traitées. « Près de 800 000 m3 d’eau sont concernés », révèle François Durovray. Une plainte contre le Siaap, exploitant de cette fameuse canalisation, a par ailleurs été déposée par l’agglo et la mairie de Vigneux-sur-Seine.