« C’est l’objet de notre intervention d’aujourd’hui, on veut faire comprendre au justiciable que le risque c’est pour eux et non pour nous, qu’ils n’aient plus accès à leur juge ». C’est pas ces mots que Céline Martini, juge de l’application des peines et déléguée locale pour l’union syndicale des magistrats (USM) commente cette nouvelle journée de grève pour les avocats du barreau d’Evry. Particularité, magistrats et avocats se couchent sur le sol des couloirs du tribunal d’instance d’Evry et applaudissent en guise de solidarité.
Avant la manifestation nationale prévue pour le 11 avril prochain, Céline Martini confirme la poursuite de la lutte dans les jours à venir : « On multipliera les mouvements, on veut appliquer strictement les textes car le droit du travail actuellement n’est pas respecté dans les tribunaux car nous avons trop d’heures à faire  ».

Des codes de lois étendus par terre (PB/EI)

Des codes de lois étendus par terre (PB/EI)