« RER, Grigny, foule, gens ». Tels sont les mots clamés par les acteurs du collectif bonheur intérieur brut sur l’esplanade de la gare du RER D. Les passants interloqués, s’arrêtent parfois, participent, ou continuent simplement leur trajet dans l’anonymat des mouvements urbains.

« Inventer un chemin de randonnée artistique et patrimonial pour Grigny ». Voici les mots d’ordre de l’association La croisée des chemins, qui rentre en parfaite résonance avec le projet artistique du théâtre de rue, organisé en partenariat avec La Constellation. Comme nous l’explique Elodie, membre du collectif, « la volonté était d’expérimenter la parole dans un espace public et ouvert, et quelles questions cela posent de s’exprimer publiquement ».
théatre 3 rue

Un théâtre horizontal

En effet, après une courte introduction où les acteurs décrivent ce qu’ils perçoivent autour d’eux, ceux-ci décident ensuite de faire participer le public par la parole. Une parole qui veut amener à la « recherche autour de l’écoute, et des différentes formes de langage dans l’élaboration des idées ».

Animé par Jack Souvent, le spectacle Parrêsia#2 tourne ensuite autour de questions comme « Qui est grignois ici ? » « Qui ne fait que passer ? ». Les participants sont alors invités à rentrer dans tels ou tels groupes, délimités par des cadres en bois posés sur le sol, et à exprimer pourquoi ce groupe plutôt qu’un autre. Les passants n’étant pas obligés de dire la vérité et donc, s’ils le souhaitent, de jouer un rôle à l’intérieur même de la pièce dans une forme de mise en abîme théâtrale, comme le souligne Elodie : « Nous cherchons à jouer des lignes entre acteurs et spectateurs en prenant à part le public ».

Plus qu’une participation commune, les organisateurs ont eu un désir profond de rencontrer la ville et ses habitants, en effet comme le souligne les membres du théâtre, « nous voulions mettre à l’honneur le patrimoine architectural mais aussi humain de la ville. » Un « patrimoine humain » qui interagit et évolue au fur et à mesure des groupes constitués, tout en se donnant le luxe de prendre le temps de discuter, d’échanger, et de « créer tous ensemble dans un espace ouvert ». La compagnie encore en cours d’écriture, partira ensuite à l’assaut des festivals d’été.

Collectif Bonheur Intérieur Brut
La Croisée des Chemins