Serge Guichard, l’un des responsables de L’Association de Solidarité en Essonne avec les Familles Roumaines et Roms (ASEFRR), est cité à comparaitre le 22 septembre prochain au tribunal de proximité d’Evry. Il lui est reproché d’avoir déversé sur la voie publique les déchets ramassés en mars au camp de Roms situé entre Ormoy et Corbeil-Essonnes.

Le 26 mars dernier, l’ASEFRR organisait, dans le cadre de l’opération Essonne Verte, Essonne Propre, une opération de ramassage d’ordures au sein du bidonville habité par des Roms, entre le quartier de Moulin-Galant à Corbeil-Essonnes et la commune d’Ormoy. Lors de cette journée de solidarité, relatée par Essonne Info, 2000 sacs poubelle ont été remplis, et placés le long de la route proche.

Après quelques tractations avec les autorités, les déchets avaient fini par être ramassés. Serge Guichard est aujourd’hui convoqué pour « Dépôt ou abandon sur la voie publique d’ordures, de déchets, de matériaux ou d’objets en vue de leur enlèvement par le service de collecte sans respecter les conditions fixées par l’autorité administrative » .

Pour le prévenu, « il n’y a eu absolument aucune entrave à la circulation » sur la route. Celui qui déclare « ne pas comprendre » cette convocation, assume cependant ses actes : « On assume totalement et nous sommes prêts à le refaire » . Selon lui, le problème de l’accueil des Roms concerne les élus avant tout. Il indique ainsi que son association est totalement disposée à participer à la « réactivation d’une table-ronde départementale » sur cette question, qui se fait attendre. Un comité de soutien à Serge Guichard a été créé sur internet, il a pour l’heure recueilli plus de 800 signatures.

Voir le blog de soutien