Comme lors de la journée de mobilisation nationale du 22 mars dernier, de nombreuses lignes de RER sont aujourd’hui impactées par les grèves perlées de la SNCF. Afin de permettre aux Franciliens de rallier leur lieu de travail, la Région Ile-de-France a choisi de mettre en place la gratuité du covoiturage durant les jours de grève. Une incitation mise en place pour éviter la formation d’embouteillages sur les grands axes de la région. « Valérie Pécresse (ndlr : la présidente de la Région) a décidé d’inciter les automobilistes à prendre des gens en covoiturage car il faut savoir qu’aujourd’hui, la moyenne de personnes par véhicule est de 1,07 », commente ainsi François Durovray, le président du Conseil départemental de l’Essonne.

Voici comment fonctionne cette opération de covoiturage gratuit :

Vous êtes voyageur : rendez-vous sur le site Internet Vianavigo ou l’application Vianavigo pour trouver la liste des trajets gratuits de covoiturage correspondant à votre recherche. Le résultat précise l’opérateur de covoiturage, le lieu de prise en charge, les horaires de départ et le temps de parcours. Une fois le choix fait, Vianavigo vous redirige vers le site du partenaire concerné, qui finalise la réservation et la mise en relation avec le conducteur.

Vous êtes conducteur : inscrivez-vous sur une des huit plateformes de covoiturage partenaires de l’opération (Karos, Klaxit, IDVROOM, BlaBlaLines, Ouihop, Roulez Malin, Covoit’ici, Clem’), et vous serez remboursé 10 centimes d’euros par kilomètre. Pour qu’un maximum de Franciliens puisse covoiturer, il faut un maximum de conducteurs.

L’opération de covoiturage gratuit conduite par la Région sera reprise à chaque jour de grève sur le réseau SNCF. Selon le calendrier prévisionnel, 36 jours de grève pourraient avoir lieu d’ici la fin du mois de juin.