Le ZEF, c’est désormais ainsi que les habitants du Val d’Yerres appelleront le Moulin de la galette de Brunoy. Plus d’un an après la fermeture du restaurant asiatique qu’il abritait, le Moulin de la galette a enfin rouvert ses portes, ce vendredi, après de longs mois de réaménagement. « Il fallait mettre la main sur le Moulin pour qu’il évolue vers une logique plus proche de ce que la ville attend », assure Bruno Gallier, maire de la ville, qui a racheté le bien pour 850 000 euros. L’appel à projet lancé dans la foulée par la municipalité a finalement porté ses fruits, et c’est l’association « Les ailes du Moulin », créée pour l’occasion, qui a remporté la palme du meilleur projet. « Les habitants et les associations qui avaient envie de faire des choses se sont saisi de l’appel. On s’est dit qu’on allait rassembler nos atouts pour réaliser un projet pour ces lieux et répondre à la ville », explique Emmanuel Gauvry, co-président de l’association.

Des nouvelles du ZEF (GD/EI).

Des nouvelles du ZEF (GD/EI).

Créée à l’initiative de Territoires en lien et des habitants du secteur, cette nouvelle association a fait le pari de redonner vie à ce moulin en ouvrant un Café associatif. Un projet ambitieux qui a vite su rassembler les forces autour de lui. « Lors de la première Assemblée Générale constitutive, il y avait une quarantaine d’adhérents », se souvient Emmanuel, « aujourd’hui nous sommes plus de 350 ». Et c’est bien ça la force de ce nouveau café. S’il entend bien rassembler et prôner le partage, force est de constater que l’objectif est déjà quasiment atteint. La preuve en est, ces bénévoles mobilisés afin d’aménager au mieux les locaux. « Depuis la mi-décembre, une cinquantaine de bénévoles est venue participer à tous les travaux d’intérieur. On a aussi eu recours à une campagne de financement participatif afin de pouvoir réaliser ces travaux et récupérer du matériel », précise le co-président. Peinture, enduit, mobilier de cuisine, tables, chaises… tout y est. S’il reste encore quelques travaux à réaliser, notamment à l’extérieur du moulin, celui-ci est désormais prêt à lancer sa nouvelle vie.

Et alors que de nombreux souvenirs planent déjà ici pour de nombreux habitants, où certains se sont même mariés, « Les ailes du Moulin » vont tenter d’en créer d’autres grâce aux diverses activités proposées. Jeux de société, ateliers cuisines, tricot, potager extérieur, spectacles… ou encore restauration (30 couverts), ce lieu se veut porteur d’échanges et de bons moments. « On est aussi en partenariat avec le centre social municipal de Brunoy, le Trait d’union, avec lequel on aura une programmation complémentaire dans la proposition d’activités. Le but c’est de croiser les activités, le public, et de créer des échanges entre les quartiers », complète Emmanuel qui précise que le projet est aussi porté par la CAF. « Il y aura aussi une démarche d’élaboration de projet social ».

De quoi jouer, discuter, pianoter dans le ZEF (GD/EI).

De quoi jouer, discuter, pianoter dans le ZEF (GD/EI).

Un projet participatif

Inauguré ce vendredi soir, animé et géré 100% bénévolement, ce nouveau café associatif se veut bien évidemment participatif. Si une adhésion de 5 euros par personne et par an (12/famille) est primordiale pour profiter des lieux, « Les ailes du Moulin » attendent aussi de ses adhérents qu’ils contribuent à faire vivre cette structure. Tout coup de main est bon à prendre, qu’il soit physique ou même mental, par la diffusion d’idées. « Il faut que les adhérents comprennent que c’est leur café ; qu’il faut qu’ils participent, qu’ils proposent. On compte sur l’intelligence collective et l’engagement de chacun pour faire fonctionner un lieu de rencontres et de vie », conclut le co-président, alors que différentes équipes sont à finaliser. « Je salue le travail des bénévoles. C’est un très joli concept, et ça prouve que, parfois, faire confiance à ses habitants, ça paie », se réjouit quant à lui le maire de la commune. « Ça vient couronner une opération en cours depuis un an, avec l’objectif d’une opération de requalification du  quartier de la pyramide et du bord de la RN6. C’est une satisfaction de faire revivre un bien emblématique de la ville ».

Ah en fait, et pourquoi le ZEF ?! « Le ZEF en argot ça veut dire ‘zéphir’, ce qui signifie ‘vent’, et le vent bien sûr, ça fait tourner les ailes d’un moulin. C’est un mot qui claque. Après certains s’amuseront surement à le détourner. ‘Zone d’Echanges Fraternel’, ‘Zouk Electro Funk’ ». A chacun son moyen mémo technique, du moment que vous vous en rappelez.

Horaires :

  • Le mercredi : 14h-18h
  • Le jeudi : 11h30–18h
  • Le vendredi : 11h30–23h
  • Le samedi : 11h30–23h
  • Le dimanche : 11h30–18h