Dans un environnement où un détenu voit ses divers échanges téléphoniques et internet lui être proscrits, ses seuls outils de diffusion sont alors du papier et autres bouts de ficelles permettant de relier leur cellule à une autre.

Cette organisation artisanale, et son vocabulaire spécifique faisant office de réseau, posent l’interrogation de la frontière entre information publique et information privée ainsi que celle des canaux de communication clandestins du monde contemporain.

Menée en collaboration avec la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis et l’établissement culturel le Centquatre Paris, et produit par le SPIP* de l’Essonne, la Fondation Un Monde par Tous, la DISP de Paris ou encore ARCADI, l’exposition a pour mission de rappeler l’intégration des prisonniers dans la société et non de souligner leur exclusion. Une exposition proposée par SIANA et rendue possible grâce au travail de trois artistes. Deux d’entre eux, plasticiennes (Julie Ramage et Marina Ledrein), présenteront alors leurs sculptures, pendant que le dernier, musicien (Alex Augier), se chargera du fond sonore semblable à celui des milieux carcéraux. « Les artistes ont travaillé avec les détenus sur leurs outils de communication. Les objets que se passent les prisonniers sont souvent des bouts de chaussettes, des bouts de papiers chiffonnés… On pourra retrouver dans les sculptures des formes rappelant l’art de l’origami », détaille l’association.

Cette installation son et plastique a le mérite d’ouvrir une lucarne inédite vers le milieu carcéral. Les deux artistes, en résidences durant plusieurs mois au D1 de la Maison d’arrêt des hommes, ont réussi à capter les codes singulier de Fleury-Mérogis.

*Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation
*Direction interrégionale des services pénitentiaires

Telegraph(s), à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Essonne : entrée par le 31 cours Blaise Pascal, 91000 Evry. Du 7 mars au 7 avril 2018, Vernissage le 7 mars à partir de 18 heures. Entrée libre et gratuite du mercredi au samedi de 13h à 18 heures.