Ce choc de bas de tableau n’a malheureusement pas tenu toutes ses promesses. Et alors que Massy avait une belle carte à jouer, à domicile, dans la course au maintien, les hommes de Tarik Hayatoune ont totalement craqué face à Tremblay, concurrent direct. Si les deux gardiens se montrent omniprésents dès le début de la partie, c’est bien Tremblay qui va faire la différence le premier. Massy, en manque de réussite offensive, attend alors d’être mené 3–0 avant de débloquer son compteur par l’intermédiaire de son pivot, Walczak, sur une belle action individuel. En double infériorité numérique dans la foulée, les Massicois vont étonnamment en profiter pour poser de premières difficultés aux visiteurs, grâce notamment à Bellahcene, bien dans sa rencontre. L’égalisation d’Herceg à un peu plus de 5 minutes de la pause va permettre aux Essonniens d’y croire un peu plus, après avoir été menés pendant les trois quarts de ce premier acte (13–13, MT).

Confirmation dès le retour des vestiaires et un parfait 3–0 en faveur des Massicois, et les trois buts coup sur coup de leur ailier Conta (16–13, 34e). De quoi réveiller un peu plus un public venu en très grand nombre dans l’enceinte massicoise, un effet cependant de courte durée pour des Essonniens qui vont vite être calmés dans leur euphorie (17–14, 37’51). Visiblement au fond du trou, les joueurs de Benjamin Braux vont subitement reprendre la main d’une facilité insolente et infliger un sévère 5–0 aux Massicois dans un match jusque-là complètement indécis (17–20, 43’40). Mais Siakam (5/11) et surtout Thomas (8/10) se montrent désormais intenables côté tremblaysienles Lions quant à eux déjouent. Les perles s’enfilent dans le but de Bellahcene pendant qu’Annonay, dans le but adverse, ne laisse plus rien passer. Homme de la rencontre, le gardien de Seine-Saint-Denis, va alors écœurer le peuple massicois (18/37, 49%) et permettre à son équipe de s’envoler tranquillement vers la victoire. Totalement à l’agonie en cette fin de match, le MEHB encaisse une nouvelle désillusion face à Tremblay (20–29), une défaite qui va assurément laisser des traces dans la course au maintien…

Interviews

Johan Caron : Capitaine Massy

Ce n’est que de notre faute. On s’est tiré une balle dans le pied. D’un coup, je ne sais pas ce qui s’est passé. On perdait tous les ballons, ça les a remis dans le match. Il y a eu un manque de respect des consignes. On avait mis des choses en place, et on ne les a pas respectées. On savait que ça allait être dure de se maintenir, on avait des matchs pour jouer notre chance, celui-là on l’a raté, il va falloir aller chercher des points et réaliser l’exploit.

Tarik Hayatoune : Coach Massy

La finition nous a plombé. À 17–14 on a des ballons de plus 4, on met pas au fond. Derriere on manque de fluidité. On a pris des shoots compliqués, le gardien a pris le pas au fur et à mesure. Et quand tu loupes des ballons à 6m, tu doutes, et il y a eu beaucoup d’hésitations. On est déçus, Tremblay prend l’avantage sur nous, on peut quasiment être sûrs que Tremblay sera devant nous à la fin, mais il reste 3 autres équipes. On va continuer à travailler. Il va falloir reprendre un gros cycle de travail, et repartir sur de la rigueur, et faire un travail mental.

Benjamin Braux : Coach Tremblay

On a mis en place la défense. Du coup on a réussi à jouer sur défense montée de balle. On savait que c’était leur force. C’est ce qu’ils ont fait en première période. On ne doit pas être content du malheur des autres. Maintenant on est dans des camps différents, je sais ce que je dois au club, mais sur ces matchs, on ne doit pas avoir de sentiment.