C’est à l’occasion d’une assemblée de la Chambre de commerce et d’industrie que les élus consulaires du département ont choisi Christian Thérond, pour être le prochain président de la Faculté des métiers de l’Essonne (FDME). Ce gérant de cabinet de conseil est également le président du Medef Essonne, la principale organisation patronale, depuis 2012.

Le CFA qui regroupe les sites de formation d’Evry, Bondoufle et Massy intronisera officiellement son nouveau président le 25 avril prochain. Formant quelques 3000 jeunes en alternance par an, le Centre de formation d’apprentis était présidé jusque là par Max Peuvrier, expert-comptable. Six ans après sa création, la FDME accusait une perte nette de 4,6 millions d’euros en 2011. Une restructuration plus tard, comprenant notamment un plan social, et la situation de l’institut s’est redressée. La Faculté des métiers a ainsi « retrouvé l’équilibre financier » indique la CCI, qui co-gère avec la Chambre des métiers (CMA91) l’institut de formation.

L’organisme a mis en chantier un nouveau centre de formation à Bondoufle, appelé à devenir « la plateforme de formation à la mécanique industrielle de demain ». Cette « usine du futur » devrait ouvrir ses portes à la rentrée 2018, grâce à un investissement de 10 millions d’euros autour d’un consortium. De quoi rapprocher encore les formations proposées, notamment dans les domaines industriels, aux besoins des entreprises du territoire. Avec la nomination de Christian Thérond, « patron des patrons » en Essonne, l’orientation de la FDME semble toute tracée dans les prochaines années. L’intéressé indique vouloir « donner un nouveau souffle à la Faculté des Métiers pour qu’elle réponde encore plus aux attentes des jeunes et des entreprises ».