Une fois de plus, le domaine de La Feuilleraie de Varennes-Jarcy passe entre les mailles du projet. L’ancienne demeure d’Antoine de Saint-Exupéry était sous le coup d’un nouveau programme immobilier comptant pas moins de 100 logements, porté par l’aménageur « Pierre Etoile » et soutenu par le maire de la commune, Jean-Marc Jubault (lire notre article). Et si celui-ci entendait bien répondre à une « vraie demande de logements » de par ces nouvelles constructions, ces dernières ont finalement été enterrée avant même d’avoir pointé le bout de leur nez. La faute à la détermination de plusieurs collectifs, comme celui de sauvegarde de la Vallée de l’Yerres, mais aussi et surtout celle de Nicolas Hulot qui, après avoir reçu une pétition abondamment signée (1 600) par les habitants de la ville et de la Vallée de l’Yerres, a décidé de mettre fin au projet. Pour justifier sa décision de sauvegarder ce domaine classé, le ministre de la Transition écologique et solidaire a émis trois points. « Pour lui, le bâtiment nouveau était trop proche de l’ancien, les murs de l’enceinte devaient être intégralement conservés, ce qui n’était pas le cas, et il voulait aussi des certitudes sur la conservation des arbres », énumère le maire de la ville. « C’est embêtant, l’aménageur et les architectes ont travaillé pendant deux ans sur ce projet. Tous leurs souhaits étaient concentrés sur ce domaine ».

Le domaine de La Feuilleraie est-il pour autant sauvé ? Loin de là. Si les associations de défense du domaine se réjouissent de cette décision, rien n’assure qu’un nouveau projet ne refera pas surface très prochainement. Selon Jean-Marc Jubault, le porteur du projet pourrait « se rapprocher du ministère pour voir comment repartir sur un nouveau projet ». De quoi possiblement annoncer une nouvelle bataille pour Marc Desenne, président du collectif « Sauvegarde de la Vallée de l’Yerres, et « l’Association de défense du site de Varennes-Jarcy », alors qu’eux souhaiteraient faire de ce domaine, un lieu culturel. « En 2018, il est temps de rassembler toutes les énergies pour lancer les bases d’un projet qui permette à La Feuilleraie de devenir un espace culturel public en lien avec les autres pôles culturels de la vallée de l’Yerres : les musées de Montgeron et de Brunoy, la maison et le musée de Dunoyer de Segonzac à Boussy-Saint-Antoine, la propriété Caillebotte à Yerres ou celle de Falbala à Périgny », annoncent-ils via un communiqué. « Nous préparons cet avenir en élaborant dès maintenant des propositions que nous vous soumettrons dès que possible ». Le combat continue.