C’est la conséquence directe des intempéries de ces derniers jours : de nombreux services au public, écoles, transports, tournent au ralenti en Essonne. Collectivités comme institutions ont du adapter leurs ouvertures de service, à l’heure où de nombreux salariés ne peuvent rejoindre dans de bonnes conditions leur lieu de travail. Les bus et autocars sont restés stationnés dans leur dépôt depuis mardi soir, et l’arrêté préfectoral d’interdiction de circulation de ces transports collectifs est levé ce jeudi après-midi (lire notre article). Leur circulation devrait rependre peu à peu dans la journée.

Les accueils de la CAF, de la sécurité sociale, des finances publiques ou encore de nombreuses mairies, ferment à 15h ou 16h, selon les consignes passées dans les services. L’objectif est d’éviter de revivre le scénario de mardi soir, avec plus de 730 kilomètres de bouchons recensés, sur la région Ile-de-France, entre 18h30 et 19h, l’heure où les travailleurs rentrent chez eux. La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) a ainsi fait passer le message aux employeurs du département, leur recommandant de laisser partir plus tôt leurs collaborateurs. Par ailleurs, ce vendredi, et toujours suite aux intempéries, l’ensemble des bureaux de postes d’Evry ferment à 16h. La collecte des déchets sur l’agglomération Cœur d’Essonne ne sera quant à pas assurée avant, au moins, le 12 février prochain.

La 118 reste fermée

Théâtre de bouchons monstres mardi soir, puis d’un épisode de naufrage de centaines d’automobilistes la nuit suivante, la N118 reste fermée à la circulation, dans les deux sens jusqu’au samedi 10 février à midi. C’est la préfecture de police de Paris qui a pris la décision de maintenir l’axe fermé. Certains automobilistes qui avaient du laisser leur véhicule dans la nuit de mardi à mercredi sont invités à contacter la mairie de Bièvres pour le récupérer. Des navettes sont prévues pour rapatrier ces naufragés de la route. La préfecture de l’Essonne tient également à rassurer les automobilistes ayant laissé leur véhicule sur site. Aucune verbalisation et aucun frais de dépanneuse ne sera à avancer.

Episode de neige : la grande pagaille en Essonne

Le secteur du Plateau de Saclay et de la vallée de la Bièvres est donc particulièrement à éviter dans ces conditions. Plus globalement, les axes principaux ont été dégagés, mais avec l’arrivé du verglas, il est toujours conseillé de laisser sa voiture au garage, autant que possible (le point sur les conditions climatiques).

Transport toujours, cette fois sur les RER. Depuis mardi soir, les lignes B, C et D ont connu tour à tour des perturbations. Trains bloqués sur les voies (RER C), ou pannes en gare, sur la branche Plateau du RER D, ont aggravé encore le quotidien déjà difficile des usagers. Avec l’annulation des liaisons de bus, la direction de Transilien a toutefois maintenu ses trains sur les lignes en travaux le soir, les bus de remplacement ne pouvant circuler. Les lignes de nuit (Noctilien), devraient reprendre pour leur part ce jeudi soir, après 2 nuits sans liaisons.

Equipements fermés et report d’évènements

Plusieurs équipements culturels ont fermé leurs portes depuis mercredi, comme à Massy, Dourdan ou encore à Villabé où des conservatoires n’accueillent pas de public. L’inauguration du nouveau conservatoire à rayonnement départemental d’Orsay (CRD), prévue ce jeudi soir, est aussi reportée. Les structures culturelles s’adaptent quant à elles, et certaines préfèrent reporter des dates. Le théâtre de l’Agora d’Evry reporte son concert de Ronnie Lynn Patterson Trio prévu vendredi. Report également du concert de l’Orchestre de Massy à l’Opéra (à lire ici), d’un débat de riverains de l’aéroport d’Orly ou encore de certains événements sportifs du week-end.

Plus globalement, gymnases, stades, piscines ont vu leur accès limité, voire totalement fermé avec la neige. Vigneux annonce la fermeture de l’ensemble de ses structures sportives jusqu’à nouvel ordre. La vie dans les établissements scolaires reste de son côté perturbée. Si la direction académique en Essonne annonce le maintien de l’accueil des enfants jeudi et vendredi, pour les parents qui ne peuvent faire autrement, il est fortement recommandé aux familles de trouver une autre solution de garde. Plusieurs établissements privés ont de leur côté fermé purement et simplement leurs portes en attendant l’accalmie. A l’image de l’Institut Saint-Louis Saint-Clément (maternelle, élémentaire, collège et lycée) de Viry-Châtillon ou encore le collège-lycée Saint-Spire de Corbeil-Essonnes.

Dans certaines villes, l’accueil périscolaire est limité. C’est le cas à Gif-sur-Yvette, où la commune recommande aux parents de venir chercher leurs enfants dès la fin des cours. Palaiseau n’assure de son côté pas d’accueil périscolaire. Du côté de l’enseignement supérieur, seul le campus d’Orsay/Bures de l’université Paris-Sud est l’arrêt. L’université d’Evry reste ouverte et les campus des principales grandes écoles du 91 sont en fonctionnement, comme à Polytechnique sur Palaiseau ou les écoles Télécom d’Evry où une grande partie des étudiants ont leur logement sur place.

Les conflits sociaux en suspens

Ce jeudi, une action des personnels du collège de Saint-Germain-lès-Corbeil a du être reportée. Une grève était annoncée il y a quelques jours. Du côté de Carrefour, et l’annonce de son plan de réorganisation (lire notre dossier), un rassemblement organisé par le syndicat FO devant le siège de Massy a été reporté au 1er mars. Deux débrayages dans des magasins du groupe de Verrières-le-Buisson, organisés cette fois par la CGT, sont pour leur part maintenus.

D’autres difficultés à signaler dans les ramassages d’ordure ménagères. Du côté des sinistrés des récentes crues, dont certains ont encore les pieds dans l’eau entre la vallée de l’Yerres et de la Seine, il est demandé par les autorités de patienter avant d’effectuer les opérations de pompage, à cause de la présence d’un manteau neigeux de 10 à 20 centimètres tombés ces dernières 48 heures sur l’Essonne.