George Russell mène Mercedes à sa première victoire de la saison de F1 dans la course de sprint de Sao Paulo.

George Russell a offert à Mercedes sa première victoire de la saison de Formule 1 en remportant la course de vitesse de Sao Paulo samedi. Son coéquipier et sept fois champion du monde le rejoindra en première ligne pour le Grand Prix du Brésil dimanche.

La course de 100 km a permis d’établir la grille de départ de l’épreuve principale d’Interlagos, l’avant-dernière de la saison avant la finale à Abu Dhabi, mais a également apporté des points importants pour certains des huit premiers.

Le public brésilien a pu assister à un suspense de 24 tours, avec des courses roue contre roue, des dépassements et des affrontements entre coéquipiers.

Russell est parti de la troisième place et a dépassé le champion du monde de Red Bull, Max Verstappen, au 15e tour après plusieurs tentatives infructueuses avant de prendre le drapeau à damier. Il s’agit de la première victoire du Britannique en Formule 1, même s’il en attend toujours une complète.

« Elles comptent toutes », a-t-il déclaré. « C’était définitivement un sentiment doux de franchir cette ligne en première position … c’est tellement génial de voir les progrès que nous faisons en tant qu’équipe.

« C’est un tel soutien moral pour l’hiver, quel que soit le résultat de demain. C’est un résultat énorme pour nous. »

Carlos Sainz (Ferrari) a terminé deuxième au drapeau à damier, mais l’Espagnol sera rétrogradé à la septième place sur la grille de départ dimanche en raison d’une pénalité pour avoir dépassé son allocation moteur de la saison.

Hamilton sera promu de la troisième place, les commissaires de course l’ayant innocenté, lui et d’autres, d’une infraction potentielle au départ.

Lire aussi:  UFC 280 : Sean O'Malley, en quête d'un titre, veut mettre KO Petr Yan à Abu Dhabi.

Verstappen, qui s’est aligné sur la première ligne à Interlagos aux côtés de la Haas de Kevin Magnussen, qui a signé la première pole, a terminé quatrième mais gagnera également une place dimanche et reste une menace.

Le Néerlandais s’est plaint d’avoir roulé sur des débris et est entré en contact avec la Ferrari de Sainz lorsque l’Espagnol l’a dépassé agressivement à cinq tours de la fin.

Hamilton, qui était parti huitième, a également dépassé Verstappen.

Verstappen était le seul pilote de tête à s’élancer sur les pneus mediums, Russell étant sur les softs, et cela semblait une erreur de la part d’un pilote qui a remporté un record de 14 grands prix cette saison et les deux sprints précédents.

« Sur le moment, je me sentais bien, ça n’a pas marché, mais même en pneus tendres, je pense que j’allais être trop lent », a-t-il dit. « Vraiment, nous avons juste eu beaucoup trop de dégradation (des pneus) ici aujourd’hui. Je ne suis pas sûr que nous puissions faire beaucoup de choses pour demain, mais ça ne peut pas être pire qu’aujourd’hui. »

Red Bull et Verstappen ont déjà remporté les deux championnats et courent désormais après les records, l’équipe étant sur une série de neuf victoires consécutives.

Le Mexicain Sergio Perez, coéquipier de Verstappen, a terminé cinquième, Charles Leclerc de Ferrari sixième et Lando Norris de McLaren septième.

Magnussen, qui a obtenu une étonnante pole lors des qualifications de vendredi, a pris un point pour Haas en huitième position après avoir été dépassé par Verstappen au troisième tour et avoir chuté régulièrement dans l’ordre.

Lire aussi:  Rugby : Le Japon parvient à remporter son dernier match contre la 2e équipe d'Australie

« Cela allait toujours être irréaliste de garder ces gars derrière », a-t-il déclaré. « Je ne voulais pas essayer même parce que je savais que la bataille allait être autour de P7 ou P8. Je ne voulais pas perdre de temps à me faire doubler. »

Fernando Alonso et Esteban Ocon (Alpine) se sont affrontés à deux reprises, l’Espagnol étant d’abord forcé de prendre le large et nécessitant un nouvel aileron avant, puis heurtant l’arrière de la voiture du Français en essayant de le dépasser.

« J’ai perdu l’aile avant grâce à notre ami », a déclaré Alonso, qui rejoint Aston Martin à la fin de la saison et a reçu une pénalité de cinq secondes et deux points sur son permis pour avoir causé la deuxième collision.

L’Espagnol partira 18e et Ocon 17e.

Aston Martin a connu ses propres batailles avec Lance Stroll qui a forcé son coéquipier Sebastian Vettel, quatre fois champion du monde, à rouler sur l’herbe et a écopé d’une pénalité de 10 secondes. Le Canadien a terminé 17e, et Vettel 9e.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*