Hameçonnage – Shopping malhonnête avec des clones de cartes de crédit

Une personne paie avec son smartphone

Payer sans contact avec un smartphone ou une montre intelligente est une chose pratique – même les fraudeurs le trouvent. Vous évitez ainsi qu’une autre personne fasse du shopping avec votre carte de crédit sur votre téléphone.

Hanovre – Il faut bien l’avouer : Il faut beaucoup de choses pour que des escrocs s’emparent d’une image numérique de la carte de crédit ou de débit d’un tiers, la déposent sur leur appareil mobile et l’utilisent ensuite pour payer dans des magasins sans contact.

Mais l’accumulation récente de cas montre que les tentatives des criminels de déposer des clones de cartes de crédit volées sur des smartphones et des montres intelligentes sont parfois tout à fait fructueuses, avertit l’Office de la police criminelle du Land de Basse-Saxe (LKA). Ceux qui savent comment fonctionne cette arnaque peuvent mieux se protéger. L’escroquerie expliquée en trois étapes :

Étape 1aLa victime potentielle recherche par exemple la page de banque en ligne de sa banque via un moteur de recherche, mais clique ensuite sur un lien qui ouvre une page de phishing et y saisit ses données de banque en ligne et de carte. C’est pourquoi il faut toujours taper soi-même l’adresse de la banque dans le navigateur.

Étape 1b: Le chemin vers ces fausses pages bancaires peut également passer par des liens dans des e-mails de phishing. Les criminels déguisent ces messages en courriels bancaires officiels. On y trouve des informations librement inventées : un blocage soudain, une vérification nécessaire ou un changement de la situation juridique qui nécessite soi-disant la saisie des données d’accès bancaires et des données de la carte.

Lire aussi:  Amouranth : le mari veut tuer ses chiens - la streameuse éclate en sanglots

Attention : les banques ne vous demanderont jamais de faire une telle chose. En cas de doute, il vaut mieux contacter le service clientèle de la banque.

Étape 2: Le lendemain, le téléphone sonne. Ce sont des escrocs ou des fraudeurs qui se font passer pour des employés de banque. Car pour pouvoir payer avec l’image numérique de la carte sur un smartphone ou une smartwatch, il ne suffit pas d’entrer les données de la carte dans le service de paiement concerné.

En règle générale, une confirmation de la banque émettrice de la carte est également nécessaire. Cela se fait en partie par la saisie d’un TAN dans la banque en ligne, qui s’affiche dans l’application TAN de la banque (Push-TAN), mais aussi par la validation d’une empreinte digitale ou d’un code PIN dans l’application bancaire.

C’est pourquoi les faux employés de banque demandent à leurs victimes le Push-TAN lors d’une conversation ou les invitent à valider leur biométrie dans l’application en invoquant également des raisons fallacieuses. En réalité, ils sont en train de configurer la carte de crédit ou de débit de leur victime sur leur smartphone ou leur smartwatch. Attention : ne jamais divulguer de telles données sensibles.

Étape 3Si le TAN a été révélé ou l’autorisation donnée lors de la conversation avec les criminels, il faut s’attendre à ce que l’appareil du criminel soit activé pour le paiement. Les criminels peuvent ainsi faire des achats sans disposer de la carte de crédit ou de débit physique.

Dans ce cas, il faut immédiatement contacter la banque pour limiter les dégâts et vérifier dans la banque en ligne les appareils déposés pour le compte. En cas de prélèvement non autorisé, informer également la banque et porter plainte auprès de la police. dpa

Lire aussi:  Top 5 blackjack en ligne qui rapporte gros
A propos de Fleury 3603 Articles
Auteure sur EssonneInfo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*