Concerts

Longjumeau > Après une tournée triomphale à travers toute la France pour célébrer ses 50 ans de carrière, Serge Lama s’arrêtera à Longjumeau ce vendredi 2 février à 20h. Il partagera avec vous les petites pépites de son dernier album mais également les plus grands standards qui ont jalonné une carrière hors du commun. Comptez entre 55€ et 70€. Et pour ceux qui ne pourrait pas y assister, pas de panique ! Serge Lama sera également au Théâtre de Yerres ce samedi 3 février à 20h30.

Brunoy > « What’s Going On », c’est un voyage dans le temps, c’est une extraordinaire performance musicale et vocale, un hommage à tous ceux qui ont fait du rythme and blues et de la soul music, la musique la plus appréciée de tous les temps. Un concert-concept dans une ambiance de dancing-club lors duquel seront interprétés les grands tubes soul des années 70, de Marvin Gaye à Aretha Franklin, d’Otis Redding aux Commodores, retraçant ainsi l’épopée des grands noms de la Motown et de la Stax. Rendez-vous ce samedi 2 février à 20h30. Comptez entre 15€ et 38€.

Brétigny-sur-Orge > Le Rack’Am accueille I Woks & Reggar Mylitis Band ce samedi 3 février à 20h30. Avec un 1er disque élu 3ème meilleur album reggae français aux Victoires du Reggae en 2015, I Woks et le Reggae Mylitis Band reprennent la route en janvier 2018 avec leur tout nouvel opus « Tout Va Très Bien ». En abordant sans démagogie de nombreux sujets tels que le vivre ensemble, l’insécurité, la malbouffe ou encore l’environnement, ce duo tente d’éveiller les consciences à travers leurs chansons et leur joie de vivre. Comptez entre 7,5€ et 14€. A ne pas manquer !

Massy > C’est samedi et vous avez encore Poney ! Paul B organise sa 10ème édition du Poney Club ! Pour cette soirée consacrée à la scène essonnienne et plus spécialement aux groupes qui travaillent dans leurs studios tout au long de l’année, c’est un programme  éclectique qui s’annonce ! Entre musique immersive et exaltation collective ! Avec les Skarapunk et leur punk alternatif à la fois cuivré et secouant, le rock aussi puissant qu’une transe sacrée de Wakan-Tanka et le gipsy-punk débordant de sonorités festives de Balto Parranda, il y en aura pour tous es goûts ! Immanquable !

Ris-Orangis > Le Plan ne chômera pas ce week-end ! Ce vendredi 2 février, Sinik fera son grand retour ! Et vous pouvez tenter de gagner des places ici !

Enfin, ce samedi 3 février à 20h, retrouvez Sandra Nkake ! Après une Victoire de la Musique de la révélation jazz remportée en 2012, Sandra Nkaké a tourné ici et ailleurs et ciselé les chansons du très beau Tangerine Moon Wishes, troisième opus intimiste. La diva y a encore étoffé le spectre de sa voix, grave, puissante et fragile, pour dévoiler davantage encore les contours d’une sensibilité hors norme. Et en première partie, retrouvez Myles Sanko ! Le petit protégé de Gregory Porter a teinté les compositions soul R&B de ses débuts d’arrangements jazz d’une rare élégance. Après le succès de l’irrésistible Born in Black & White qui l’avait révélé en 2013, le prodige british a confirmé l’étendue de son talent avec le très classieux Just Being Me qui le hisse déjà parmi les grands. Comptez entre 12€ et 18€.

Massy > Sandrine Piau interprète avec brio des héroïnes aussi fortes que fragiles, humaines, redoutables et toujours victimes de l’amour. Depuis leur rencontre au conservatoire de Paris et leurs débuts avec William Christie, Sandrine Piau et Jérôme Correas ont vécu bon nombre d’aventures musicales et partagé de nombreux projets aux quatre coins du monde. Avec Les Paladins, une collaboration d’une dizaine d’années les amène à explorer, au disque et au concert, les répertoires de la musique française et italienne. Après Cavalli, Vivaldi et Rameau, ils s’intéressent aujourd’hui aux héroïnes « sombres » de Haendel, celles dont la vision de l’amour, modifiée par l’expérience de la vie, n’est plus idéalisée. Un spectacle immanquable. Rendez-vous ce dimanche 4 février à 16h à l’Opéra de Massy. Comptez entre 19€ et 30,5€.

Spectacles

Angerville > Rendez-vous vendredi et samedi à 20h30 et dimanche à 16h à la salle Guy Bonin pour « La Pincesse de Trébizonde ». Ce spectacle baigne dans une musique joyeuse et des dialogues truculents qui ont fait le succès immédiat de cette opérette lors de sa création en 1869. On y retrouve tous les thèmes favoris d’Offenbach : hasard, fatalité, jeu, satire sociale, déguisement, amour. De quoi passer 2.30 de pur plaisir, en compagnie d’une troupe endiablée. Un spectacle à ne pas manquer !

Massy > L’Opéra de Massy accueille un chef d’oeuvre ce vendredi 2 février à 20h : « Didon et Enée ». Henry Purcell compose à la fin du XVIIe siècle l’un des premiers opéras anglais, Didon et Enée. Le livret brillamment construit raconte les amours contrariées de Didon, Reine de Carthage, et de Enée, Prince de Troie. Purcell montre son génie dans la mise en musique de la langue de son pays : les lamentations poignantes de pathos, les airs bucoliques sublimes et les chœurs vifs et éclatants en font un drame dense et concis. Ce spectacle plongera au cœur des contradictions inhérentes à chaque être humain, dans cette œuvre dont la concision engendre une densité qui laisse ébloui, pleurant avec le chœur des anges la chute de Didon. Comptez entre 19€ et 30,5€.

Longjumeau > Le Théâtre de Longjumeau accueille une comédie ce samedi 3 février à 20h : Moi, Moi et François B. Quand la fiction dépasse la réalité ou inversement… François Berléand attend son taxi dans la rue. En retard pour le théâtre, il est de mauvaise humeur. Ce soir, il joue Dom Juan de Molière. Quelques instants plus tard, il se réveille dans une agence de voyage, sans porte, ni fenêtre. Il est emmuré aux côtés de Vincent, un jeune auteur farfelu et inculte, qui prétend être otage lui aussi et qui va rendre François complètement fou. Pour se sortir de cet enfer, François Berléand va devoir tour à tour menacer, mentir, supplier, séduire. Alors qu’il pense avoir trouvé un moyen de s’échapper, il va être confronté à une vérité sidérante… A ne pas manquer ! Comptez entre 11€ et 39€. Ce spectacle sera également en représentation au Théâtre de Yerres ce dimanche 4 février à 16h.

Corbeil-Essonnes > Le théâtre de Corbeil-Essonnes accueille la compagnie Casus Circus ce samedi 3 février à 20h30. Pour ce spectacle, ils s’emparent joyeusement dans cette nouvelle création en explorant l’intime cheminement de chacun pour mieux mettre en lumière son besoin inné et vital de contact. es artistes se dévoilent et échangent, Driftwood est un spectacle qui a l’intimité d’un cabaret de curiosité.

Sénart > Ce vendredi 2 février et ce samedi 3 février à 20h30, le Théâtre de Sénart accueille « El Baile », un spectacle surprenant ! Raconter l’histoire d’un pays, l’Argentine, à travers l’histoire de ses corps, de ses larmes et de ses danses, tel est le défi relevé par l’immense Mathilde Monnier et l’écrivain argentin Alan Pauls. S’inspirant de la pièce mythique Le bal du Théâtre du Campagnol filmée par Ettore Scola, les deux créateurs imaginent une fresque chorégraphique à travers la danse de 1978 à nos jours. Ils placent douze danseurs argentins sur le plateau, le temps de se plonger au coeur des danses qui ont fait l’âme de leur pays. A ne pas manquer !

Etampes > Ce vendredi 2 février à 20h30, le théâtre d’Etampes aura une représentation d’ « Après le tremblement de terre » d’après l’oeuvre de Haruki Murakami par le Collectif Quatre Ailes. Empreint de réalisme magique, le spectacle évoque les peurs qui nous ébranlent suite à des événements terrifiants. L’univers onirique colle avec celui de Murakami, auteur japonais qui excelle dans la mise en lumière de la quête universelle de l’homme sur la raison de sa présence sur terre. Un dispositif astucieux d’incrus- tation vidéo croise ces deux histoires pour raconter la force vitale de la littérature et de l’imaginaire.

Viry-Châtillon > C’est une version tonique des « Fourberies de Scapin » qui se jouera au Théâtre de l’Envol. Dans un port de pêche à Naples, Scapin dénoue avec malice des intrigues amoureuses, tout en réglant ses comptes avec les tyrannies paternelles. Il s’amuse à utiliser les accessoires marins présents sur scène pour parer à toutes ses ruses : un sac de moules pour la scène du sac, une canne à pêche en guise de bâton, un filet et un trident pour transformer Sylvestre en un Poséidon terrifiant… La beauté des costumes transalpins du 17e siècle affirment également une certaine élégance au visuel des fourberies. Rendez-vous ce vendredi 2 février à 20h30.

Sorties

Marais de la Basse Vallée de l’Essonne > Le Conservatoire des Espaces Naturels Sensibles organise ce dimanche 4  février l’animation « Avifaune et zones humides » dans le cadre des rendez-vous nature. Venez découvrir ces espaces naturels fragiles le temps d’une matinée où vous apprendrez également à identifier les oiseaux d’eau hivernant en Essonne ! Inscrivez-vous directement au 01 60 91 97 34, animation tout public.