Rugby : L’Angleterre écrase le Japon lors de l’avant-première de la Coupe du monde à Twickenham.

Le Japon a été dominé et dominé par l’Angleterre lors d’une défaite 52-13 samedi qui a mis en évidence la tâche ardue qui attend les Brave Blossoms lors de la Coupe du monde de rugby de l’année prochaine.

Les deux équipes se retrouveront dans la poule D lors du tournoi qui débutera en septembre prochain en France, où les hommes de Jamie Joseph devront également affronter les poids lourds argentins pour tenter de se qualifier pour les quarts de finale.

Après avoir affronté les All Blacks lors d’une défaite 38-31 il y a deux semaines à Tokyo, les Brave Blossoms ont perdu leur élan et leurs occasions de marquer des essais en concédant 10 pénalités à l’Angleterre à Twickenham, dont plusieurs à des moments cruciaux du match.

« Nous avons fait beaucoup d’erreurs et de fautes », a déclaré le capitaine japonais Atsushi Sakate. « Nous avons concédé tellement de pénalités et nous leur avons donné une chance avec leur lineout, puis des attaques dans le maul… donc je pense que c’est la seule chose que nous devons corriger ».

Le Japonais Kazuki Himeno (G) court avec le ballon pendant la première mi-temps de leur test-match de rugby contre l’Angleterre au stade de Twickenham à Londres, le 12 novembre 2022. (Essonne Info)

L’arrière Freddie Steward a été la vedette de l’équipe de l’ancien entraîneur du Japon Eddie Jones, marquant l’essai d’ouverture et mettant la pression sur les visiteurs sous le ballon haut, tandis que le demi d’ouverture Marcus Smith et le centre extérieur Guy Porter ont chacun marqué deux essais.

Lire aussi:  David Moyes savoure un sentiment "spécial" alors que West Ham atteint à nouveau l'Europe

Le demi de mêlée remplaçant Naoto Saito a marqué l’essai solitaire du Japon à la 58e minute, en recevant une décharge de Warner Dearns et en s’échappant pour porter le score à 38-13 après une transformation de Lee Seung Sin.

Lors de la dernière rencontre entre les deux équipes à Twickenham il y a quatre ans, le Japon avait pris une avance de 15-10 à la pause avant de s’incliner 35-15. Mais cette fois-ci, les hôtes n’ont pas eu peur, ils menaient 24-6 à la mi-temps et ont mis fin à la rencontre en inscrivant deux essais consécutifs en début de seconde période.

Après qu’Owen Farrell ait mis l’Angleterre sur le tableau d’affichage avec une pénalité, Steward a marqué le premier essai de l’équipe à la suite d’un maul à la 12e minute. L’arrière était également impliqué dans le deuxième essai, en débordant pour permettre à Smith de marquer dans le coin.

Le Japonais Dylan Riley (G) court avec le ballon pendant la première mi-temps de leur test-match de rugby contre l’Angleterre au stade de Twickenham à Londres, le 12 novembre 2022. (Essonne Info)

Des pénalités successives en fin de mi-temps ont permis au Japon de réduire l’écart à 17-6 grâce à Takuya Yamasawa, qui a inscrit son deuxième trois-points après que l’ailier anglais Jonny May ait été envoyé dans la poubelle.

Les visiteurs n’ont pas pu profiter de l’avantage numérique et ont donné à l’Angleterre l’ouverture pour l’essai de Porter sur le coup de la mi-temps avec un turnover près de leur propre ligne d’essai.

Lire aussi:  Boxe : Ioka et Franco prêts pour le combat d'unification du Nouvel An

Ellis Genge marquait un essai huit minutes après le début de la deuxième mi-temps et Porter inscrivait son deuxième essai deux minutes plus tard pour porter le score à 38-6, après que Farrell ait ajouté les extras. Un essai de pénalité et un deuxième essai de cinq points pour Smith, suite à l’expulsion de l’arrière remplaçant japonais Siosaia Fifita, ont encore creusé l’écart avant le coup de sifflet final.


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*