C’était à prévoir. Avec la crue de nombreux cours d’eau essonniens, quelques routes du département sont devenues impraticables. Sur Corbeil-Essonnes notamment, outre l’ensemble des voies qui mènent sur les berges de la rive-droite de la Seine, la voie qui passe sous le pont Patton est fermée depuis plusieurs jours. Celle-ci est désormais totalement sous les eaux.

Les quais ont été partiellement inondés à Ris-Orangis. Plus au Nord, du côté de Juvisy-sur-Orge, la municipalité a décidé de fermer l’accès aux automobilistes du quai Gambetta. Le quai est inaccessible de la rue de Châtillon à la rue de Draveil. Pour rappel, cet axe avait été totalement submergé sous plusieurs centimètres d’eau lors de la crue record de juin 2016. La municipalité a d’ailleurs distribué des courriers aux habitants du quai Gambetta pour les inviter à déplacer leurs véhicules stationnés dans les parkings souterrains. Des flyers ont été posés sur les pare-brises des véhicules stationnés sur la zone bleue du quai. Afin de pallier au manque de places, la municipalité a mis le parking Condorcet, aux abords de la gare RER, en accès libre pour les riverains. Dans la ville voisine de Viry-Châtillon, la fermeture des quais a été actée ce jeudi soir. Les rues Carnot et de Ris sont fermées à la circulation.

De l’autre côté de la rive, à Draveil, plusieurs débordements sont en cours rue Lucien Poussin, rue de Normandie ou rue du bas de Champrosay notamment. Ces axes sont d’ailleurs en partie fermés. Le parking situé en bord de Seine, sous le pont de l’île de loisirs du Port aux Cerises est également fermé.

Yerres ferme ses parcs

Dans la vallée de l’Yerres, plusieurs quartiers des communes bordées par la rivière éponyme sont ainsi touchés. A Boussy-Saint-Antoine, quelques rues ont été fermées à la circulation comme la rue du Gord. Le vieux pont est lui aussi inaccessible. Les réseaux de transports en commun concernés par ces fermetures empruntent un itinéraire de déviation. A Epinay-sous-Sénart, le passage des Volontaires (chemin emprunté pour accéder à la gare de Brunoy le long du viaduc) est fermé jusqu’à nouvel ordre. A Yerres, les sites situés aux abords de la rivière sont fermés ou en cours de fermeture. Sont concernés le parc Caillebotte, les berges du CEC ou encore le parc des 2 Rivières ont donc fermé leurs portes au public, comme l’ensemble des accès qui mènent aux berges. Enfin à Crosne, la municipalité met à disposition le gymnase La Palestre, avenue Léon Jouhaux, pour une solution d’hébergement temporaire. Plus d’informations au 01 69 49 64 30.

Les quais Gambetta de Juvisy en juin 2016 lors de la précédente crue (JL/EI)

Les quais Gambetta de Juvisy en juin 2016 lors de la précédente crue (JL/EI)

Pas de RER C dans sept gares de Paris jusqu’au 31 janvier

Ce mercredi 24 janvier, le trajet des usagers du RER C va être plus compliqué. Car oui, il n’y a pas que les routes qui sont impactées par les inondations, le RER l’est aussi. Afin de garantir la sécurité des personnes et des installations, la SNCF, en concertation avec les autorités, a décidé « d’interrompre la circulation sur 7 gares intra-muros de la ligne C dès mercredi 24 janvier ». Les arrêts suivants ne verront donc pas de train sur leurs quais : Saint-Michel Notre Dame, Musée d’Orsay, Invalides, Champ de Mars, Av Pdt Kennedy, Boulainvilliers. Stations auxquelles vient s’ajouter la gare Pont de l’Alma qui est fermée pour travaux.

Un plan de transport adapté sera ainsi mis en place dès ce mercredi et jusqu’au retour à la normale afin de maintenir la circulation des trains en dehors de Paris, vers le Nord, l’Ouest et le Sud. Le RER C continuera à circuler au départ des gares de Paris Austerlitz, Javel et Avenue Henri Martin, dans Paris vers les terminus habituels.

La galère ne va pas s’arrêter de sitôt pour les usagers du RER C. Prévue initialement jusqu’à ce vendredi 26 janvier, la fermeture du tronçon central à Paris, en raison de la montée des eaux de la Seine devrait se prolonger jusqu’au mercredi 31 janvier inclus.

Un glissement de terrain à Corbeil

Enfin, il n’y a pas que les inondations qui perturbent la circulation sur les routes du département. Les fortes pluies enregistrées ces derniers jours ont entraîné un glissement de terrain à Corbeil-Essonnes, rue Emile Zola, entre les rues Montagnes des Glaises et Maréchal de Tassigny. Aucun dégât sur les habitations n’est à signaler. Un périmètre de sécurité a été mis en place par les services municipaux dans la matinée.