Il fallait une victoire aux Massicois pour leur permettre de recoller au bon wagon du classement et notamment à leur adversaire du jour. Les hommes de Didier Faugeron accueillaient Bayonne pour le compte de cette 20e journée de Pro D2. Un match à priori disputé entre deux équipes qui alternent le bon et le moins bon depuis le début de cette saison. Comme prévu, la rencontre a bien été équilibrée et s’est jouée dans les toutes dernières secondes.

C’est Massy qui entame la partie tambour battant, mettant la pression sur les Bayonnais dès la réception du coup d’envoi. À peine 3 minutes de jeu que Girard débloque déjà le compteur (3–0). Malgré la réponse immédiate de Bayonne après une faute massicoise en mêlée (3–3, 6e), force est de constater que Massy a pris ce match par le bon bout. Les joueurs de Didier Faugeron campent dans le camp bayonnais et poussent pour inscrire un premier essai. En supériorité numérique Massy assène alors une pression de plus de 5 minutes sur leur adversaire, mais les visiteurs résistent bien et parviennent à se dégager. C’est même Bayonne qui, après de longues minutes de souffrance, va faire la course en tête dans cette partie grâce à Duplessis (3–6,21e). Les Bayonnais vont une nouvelle fois se montrer très efficaces quelques minutes plus tard sur nouvelle pénalité de Duplessis, (3–9, 26e).

La confiance a clairement changé de côté, à l’image de Girard qui manque étonnamment une pénalité généreusement obtenue (31e). Derrière, la partie perd un peu de son intensité, les erreurs s’enchaînent de part et d’autre. La dernière tentative bayonnaise sur pénalité est totalement loupée, 3–9 à la mi-temps. Et alors que le second acte aurait pu commencer comme avait débuté le premier, la pénalité longue distance de Girard trouve le poteau pour son deuxième raté de la partie. Massy doit réagir après une première période sans solution et face à une équipe de Bayonne très solide derrière. Mais ça  y est, Girard semble enfin lancer la machine, il permet à Massy de revenir à 3 points (6–9, 49e). Un espoir de courte durée néanmoins, puisque Duplessis en remet une couche sur le coup d’envoi pour les Bayonnais (6–12, 51e).

On assiste ensuite au même schéma qu’en première période, Massy, qui tente de réagir, se frotte à une grosse défense bayonnaise. Mais après 10 minutes passées acculés dans leur camp, les joueurs de Bayonne parviennent une nouvelle fois sortir la tête de l’eau. Pas de quoi décourager Massy qui continue de pousser. Cette fois ça passe, Pleindoux concrétise une énorme phase massicoise. Girard manque la transformation mais l’espoir est permis à 6 minutes du terme (11–12, 74e). En supériorité numérique pour la seconde fois de la partie, les Massicois poursuive leur pressing. Énième pénalité pour Girard, et 14–12 pour le RCME (77e). Et alors que Massy pense tenir une nouvelle victoire à domicile, Bayonne parvient à passer un essai tout juste après la sirène. Cruelle défaite pour les Bleu et Noir qui n’auront pas su concrétiser leurs temps forts dans cette partie. Toujours 13e, les joueurs de Didier Faugeron font tout de même une bien mauvaise affaire au classement.

Benoit Larousse, entraîneur des avants : « Il a manqué un peu de réalisme en première période. On a pas mal de temps forts et on a du mal à marquer. Il nous aurait fallu un peu plus de réalisme en première mi-temps. Ensuite on pensait avoir fait le plus dur avec cet essai marqué. C’est cruel ce soir, il va falloir aller chercher les points à Dax. Ça aurait pu faire le trou mais on va se remettre au travail dès lundi. Les joueurs vont rapidement relever la tête et on va repartir de plus belle ».