Kevin Magnussen décroche sa première pole position pour le Grand Prix de Sao Paulo.

Kevin Magnussen est resté sans voix après avoir décroché une remarquable première pole position pour lui et Haas lors d’une séance de qualification sous la pluie pour le Grand Prix de Sao Paulo.

« Je ne sais pas quoi dire », a déclaré le Danois de 30 ans alors que des célébrations sauvages éclataient autour de lui à Interlagos. « L’équipe m’a mis sur la piste exactement au bon moment. Nous étions les premiers dans la voie des stands, j’ai fait un tour assez décent et nous sommes en pole. C’est incroyable. »

Le succès étonnant et inattendu de Magnussen est également le premier d’un pilote d’une équipe américaine depuis que Tom Pryce a décroché la pole pour Shadow lors du Grand Prix britannique de Silverstone en 1975.

Magnussen, qui a réintégré l’équipe américaine cette saison après avoir été écarté pour 2021, a profité des conditions sèches et humides pour sortir en premier et réaliser son meilleur tour en une minute et 11.674.

Son début de course en Q3 lui a donné l’initiative alors que la pluie balayait le circuit. George Russell perdait le contrôle de sa Mercedes et glissait dans un bac à gravier, ce qui provoquait l’arrêt de la course sous drapeau rouge.

Le nouveau double champion du monde Max Verstappen n’a pas eu la possibilité d’améliorer son temps de 1:11.877, à deux dixièmes de Magnussen, et a dû se contenter de la deuxième place devant Russell, qui avait réalisé 1:12.059 avant de glisser.

« Merci à Gene Haas, Guenther Steiner et toute l’équipe pour cette opportunité », a déclaré Magnussen, premier Danois à décrocher une pole position en Formule 1, à l’occasion de sa 100e course pour Haas et la 140e de sa carrière. Ce sera le 143e Grand Prix de Haas.

Lire aussi:  Tennis : L'Ukraine mène le Japon 2-0 en éliminatoires de la Coupe Billie Jean King.

« Je suis revenu cette année après un an d’absence et ce fut un voyage extraordinaire pour moi. C’est fantastique. Cette décision de m’envoyer en premier, d’avoir une piste claire devant moi, a été le moment clé et ça a été tout simplement incroyable. »

Magnussen est maintenant le quatrième pilote différent à décrocher sa première pole position cette saison, après Carlos Sainz de Ferrari, Sergio Perez de Red Bull et George Russell de Mercedes, qui ont tous été parmi les plus rapides à le féliciter.

Magnussen a débuté sa carrière en Formule 1 en 2014, terminant deuxième pour ses débuts chez McLaren lors du Grand Prix d’Australie, où, selon ses propres mots, il a déclaré : « Je suis arrivé comme ce petit enfant arrogant, pensant être le roi du monde – et puis j’ai découvert la dureté de la situation en Formule 1. »

Son père Jan était également un pilote de F1, avec McLaren et Stewart, participant à 25 Grands Prix au total avec une meilleure place de sixième au Grand Prix du Canada 1998, une carrière qui n’est pas sans rappeler celle du père d’un autre pilote de premier plan, Jos Verstappen, dont le fils Max s’alignera à ses côtés pour la course de sprint de samedi.

La carrière de Vertappen senior en F1 a débuté en 1994 et a participé à 107 courses avec Benetton, Simtek, Arrows, Tyrrell, Stewart et Minardi – une période qui l’a vu remplacer Magnussen chez Stewart après son succès au Canada pour le reste de l’année 1998.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*