C’est une nouvelle qui ne va pas réjouir les automobilistes en cette nouvelle année. Depuis le 1er janvier, en disposition de la loi sur la modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles, dite loi Maptam, les municipalités sont désormais aptes à établir le montant des amendes pour stationnement impayé. Les fameuses contraventions à 17 euros sont donc remplacées par des redevances appelées « forfait post stationnement ». Une redevance qui s’applique ainsi en cas de dépassement de temps autorisé ou de non-paiement du stationnement.

Selon les endroits, leurs montants varient. Celui-ci peut être très élevé, comme à Lyon où le PV affiche une note de 60 euros. Dans d’autres cas, le montant est resté figé à 17 euros. En Essonne, les montants sont très divers. Voici un bref tour d’horizon de ces nouvelles tarifications entrées en vigueur début janvier.

Désengorger les chaussés et faciliter l’accès à la zone urbaine

Au sein du département, les montants sont très disparates. Les chefs de file en la matière sont Évry et Juvisy notamment : 39 euros pour l’un et 35 euros pour l’autre. La raison ? « Permettre de désengorger la chaussée de toutes les voitures ventouses qui pratiquent des stationnements abusifs » justifie Francis Chouat, le maire d’Evry, avant de préciser «  qu’en contrepartie la carte de stationnement sera remanié permettant 15 minutes gratuites et une simplification des zones de courte durée (zone rouge) et de moyenne durée (zone verte) ».

Même écho pour Michel Perrimond, le successeur de Robin Réda à la mairie de Juvisy-sur-Orge où la somme choisie lors du conseil municipal du 16 novembre dernier est justifiée « pour éviter tout débordement près de la gare de Juvisy ». Tout en ajoutant « que les usagers devront payer cette somme au-delà de la limite de 3 heures ». Pour autant, la ville applique une sorte de double peine pour les usagers dont le véhicule resterait trop longtemps à la même place. Entre 3h et 3h15, les usagers « fraudeurs » devront s’acquitter d’une contravention fixée à 35 euros. Mais si le véhicule est toujours sur place au bout de 3h30, la note sera bien plus salée. Dans ce cas, l’amende passe à un cinglant 50 euros.  Un choix qui d’après lui « n’incitera pas à amener les gens à se précipiter dans les villes voisines ou dans les rues pavillonnaires de la commune » dans l’espoir de « payer moins cher », confie Michel Perrimond.

La problématique du bien-fondé

Néanmoins, certaines villes s’interrogent sur le bien-fondé de l’application de la redevance. A contrario de leurs homologues, les communes de Yerres et d’Orsay ne voient pas l’intérêt de changer la législation en la matière. Pour le maire d’Orsay, David Ros : « les gens respectent les règles de stationnement à Orsay. Il n’y a donc pas de raison de pratiquer une hausse de ces tarifications », assure l’édile, avant d’annoncer que l’argent des contraventions est utilisé pour « améliorer le système de stationnement ».  De l’autre côté du département, le discours est globalement le même dans la commune de Yerres. Ces derniers ne cachent pas leur scepticisme. «  Il n’y a aucune volonté politique de hausser le montant de la contravention de notre part. On ne veut pas en profiter, ce serait un mauvais choix moral », affirme-t-on dans l’entourage du maire.

Concernant les villes qui ne sont pas concernées, c’est-à-dire celles qui ont mis en place des zones bleues (stationnement gratuit mais limité dans le temps*), même son de cloche. A Viry-Châtillon par exemple, le maire Jean-Marie Vilain estime qu’il n’est pas nécessaire de pénaliser ses administrés. « Étant donné les besoins de la population, pas la peine de pénaliser des personnes comme des mères de famille attendant leurs enfants à la sortie de leur école, cela poserait un sérieux problème d’organisation ».

Certaines communes n’ont pas encore communiqué leur nouvelle tarification, comme Corbeil-Essonnes qui devrait discuter de ce sujet au cours de l’année.

Communes Tarification
Arpajon 20 € (1)
Brétigny 20,80 €
Brunoy 35 €
Bures-sur-Yvette 17 €
Corbeil-Essonnes 17 €
Courcouronnes 25 €
Etampes 20 € (2)
Evry 39 € (3)
Gif-sur-Yvette 35 € (4)
Juvisy 35 € (5)
Les Ulis 35 € (6)
Massy 20 €
Montgeron 35 €
Orsay 17 €
Palaiseau 20 €
Vigneux 17 €
Yerres 17 €

(1) Minoré au prix du ticket
(2) 17€ si le paiement intervient dans les 3 jours
(3) 34€ si le paiement intervient dans les 3 jours
(4) 10€ si le paiement intervient dans les 5 jours
(5) 50€ au-delà de 3h30 de stationnement
(6) 22€ s le paiement intervient dans les 3 jours

(*)Les communes en zones bleues (stationnement gratuit mais limité dans le temps) ne sont pas concernées par la réforme. En cas de dépassement, le montant de la contravention a été revu à la hausse, passant de 17€ à 35€ (minoré à 22€ si payé sous 3 jours)
Pour rappel, les communes suivantes sont dans ce cas : Athis-Mons, Ballancourt-sur-Essonne, Chilly-Mazarin, Epinay-sur-Orge, Fleury-Mérogis, Lisses, Longjumeau, Morangis, Morsang-sur-Orge, Sainte-Geneviève des Bois, Saint-Michel-sur-Orge, Savigny-sur-Orge, Viry-Châtillon.