tweets assassins que certains élus peuvent s’envoyer entre eux sur les réseaux sociaux, c’est maintenant au tour de personnalités du petit écran de régler leurs comptes avec les politiques. Dernière en date, la comédienne Mimie Mathy qui prend ses distances avec Nicolas Dupont-Aignan, le président du parti Debout la France et député de la 8e circonscription de l’Essonne.

Rappel des faits. Le 6 décembre dernier, l’ancien maire de Yerres a profité de la diffusion du feuilleton Joséphine ange gardien, dont Mimie Mathy en est la tête d’affiche, pour redire son opposition à la gestation pour autrui, plus communément nommée GPA.

Etonnée par ce commentaire de Nicolas Dupont-Aignan qui a d’ailleurs tourné de nombreuses fois sur Twitter, l’actrice a pris le temps de répondre ce vendredi matin. Elle a formulé une longue réponse dans laquelle elle demande à « ne pas être associée à cet homme politique » avant de conclure par un cinglant : « Merci à tous de ne pas faire l’amalgame ». Le ton est donné…

Et il n’aura finalement pas fallu très longtemps au président de DLF pour qu’il formule une nouvelle réponse. Et ce dernier n’y va pas de main-morte l’attaque directement sur son salaire avant de demander à l’actrice de ne « pas insulter 11 millions d’électeurs » qui ont fait confiance au ticket Marine Le Pen-Nicolas Dupont-Aignan lors du second tour de la présidentielle.

Une joute verbale digne des plus grands clashes visiblement… Vivement la suite !