Max Verstappen remporte la course de sprint au Grand Prix d’Autriche et accroît son avance sur le titre.

Max Verstappen a battu ses rivaux de Ferrari pour remporter la course de sprint et prendre encore plus d’avance dans la bataille du championnat avant le Grand Prix d’Autriche de dimanche.

Charles Leclerc de Ferrari s’alignera aux côtés du pilote néerlandais de Red Bull sur la première ligne après une lutte pour la deuxième place avec son coéquipier espagnol et vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne Carlos Sainz, qui a terminé troisième.

La victoire au Red Bull Ring a porté l’avance de Verstappen au championnat à 38 points sur son coéquipier Sergio Perez, qui a terminé cinquième après être parti 13e. Leclerc est six points plus loin.

« C’était une course décente. Nous avions un bon rythme au début et après cela, nous étions très proches les uns des autres. C’était bien, c’était comme un sprint devrait se dérouler, assez plat « , a déclaré Verstappen, qui avait scellé la pole vendredi.

« La voiture est bonne. Il y a juste quelques choses à peaufiner, mais dans l’ensemble, nous avons encore été très compétitifs ce week-end », a ajouté le pilote de 24 ans, qui a franchi le drapeau à damier avec 1,675 seconde d’avance sur Leclerc.

Verstappen a également remporté le précédent sprint de la saison à Imola en avril et son armée de fans néerlandais a lancé des fusées éclairantes pour envoyer des nuages de fumée orange depuis les stands avant et après la course de 23 tours.

George Russell, de Mercedes, a pris la quatrième place, tandis que son coéquipier Lewis Hamilton, sept fois champion du monde, a pris un point en huitième position.

Lire aussi:  Haaland et Manchester City s'entraînent pour l'ouverture de la Premier League - en images

Esteban Ocon d’Alpine a terminé sixième, le Français s’étant arrêté sur la piste après le drapeau à damier, et Kevin Magnussen septième pour Haas.

La course de sprint attribue des points aux huit premiers, le vainqueur en prenant huit.

Le coéquipier d’Ocon et double champion du monde, Fernando Alonso, n’a pas pu prendre le départ du sprint après que sa voiture soit restée sur la grille avec des couvertures de pneus encore en place.

Il a ensuite été repoussé dans le garage et Alonso devrait partir en dernière ligne dimanche, le quadruple champion d’Aston Martin Sebastian Vettel étant le seul autre abandon.

Le peloton a effectué un deuxième tour de formation après que le rookie chinois d’Alfa Romeo, Guanyu Zhou, se soit arrêté, l’envoyant dans la voie des stands.

Leclerc a dépassé Sainz au premier tour mais l’Espagnol est resté sur ses talons, essayant de reprendre la position dans une bataille qui n’aurait pas fait grand chose pour calmer les nerfs des patrons de Ferrari sur le pitwall.

« Probablement demain, nous ne pouvons pas nous permettre de faire ce que nous avons fait aujourd’hui », a déclaré Leclerc.

« C’était délicat. La première partie de la course était une question de gestion. Max poussait et j’essayais juste de m’occuper de mes pneus.

« J’ai eu une petite bagarre avec Carlos et puis j’ai commencé à pousser vers la fin et j’ai pu me rapprocher un peu mais c’était très serré. »

Hamilton est parti en neuvième position, mais il est entré en contact avec l’AlphaTauri de Pierre Gasly dans le premier tour, chutant à la 11e place. Le Britannique s’est ensuite battu pour revenir, mais a dû se battre avec Mick Schumacher pour la huitième place.

Lire aussi:  Sergio Garcia retient sa démission du DP World Tour pour découvrir son éligibilité à la Ryder Cup

Le pilote Haas, qui a été dépassé dans l’avant-dernier tour, a été convoqué par les commissaires après la course pour de prétendues « infractions à la procédure de départ ».

Alex Albon (Williams) a également eu des problèmes avec les commissaires, recevant une pénalité de cinq secondes pour avoir fait sortir Lando Norris (McLaren) de la piste au quatrième tour. Il s’est également accroché avec Vettel.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*