En février 2016 s’est ouvert Plascilab, le premier Fab lab éducatif de l’Essonne, au sein de l’ancien CAES de Ris-Orangis (lire notre article – abonnés). Le lieu animé par l’association Planète Sciences est dédié à la science, au numérique, à l’astronomie ou encore à la robotique. On trouve au sein de cet espace-atelier de 300 mètres carrés des machines-outils, imprimantes 3D ou autres objets visant à pratiquer la « science citoyenne ». Des stages ou portes ouvertes y ont organisés tout au long de l’année.

C’est dans le cadre d’une semaine dédiée aux associations, que la ministre de l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’innovation Frédérique Vidal s’est rendu jeudi dernier sur place. A la rencontre de l’association gestionnaire du lieu, elle a visité les espaces de travail collaboratifs et échangé sur le thème de l’accès aux sciences avec les professionnels et animateurs de Planète sciences. Une visite qui lui a permis d’expliquer qu’elle était animée par l’envie « qu’on redonne de l’optimisme à la jeunesse ».

Frédérique Vidal s’est montrée intéressée par les témoignages des personnes travaillant dans l’éducation aux sciences, qui ont chacun pu décrire notamment les pédagogies développées. Une occasion de « faire savoir que ce lieu existe », fait valoir la directrice de Planète sciences Sophie Giraumon, aux sortir de la rencontre. Pour l’association qui existe depuis 50 ans, « et est présente à Ris depuis 40 ans », le Fab lab a besoin d’être reconnu localement : « c’est un outil pour ce territoire, qui permet le développement de l’esprit critique pour les plus jeunes » souligne sa directrice.