Man Utd bat Aston Villa au terme d’une deuxième mi-temps palpitante et se qualifie pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue.

Manchester United est revenu deux fois au score pour battre Aston Villa 4-2 et se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue.

Anthony Martial a annulé l’ouverture du score d’Ollie Watkins en quelques secondes, puis Marcus Rashford a frappé après qu’un but contre son camp de Diogo Dalot ait donné l’avantage aux visiteurs.

Bruno Fernandes a ensuite donné l’avantage à United à la 78e minute, avant que Scott McTominay n’ajoute un quatrième but dans le temps additionnel. Les deux buts ont été marqués par l’adolescent Alejandro Garnacho, qui était entré en jeu.

Ce résultat a permis à United de prendre sa revanche sur la défaite 3-1 de dimanche en Premier League à Villa Park et de rendre heureux les fidèles d’Old Trafford pour leur dernier match à domicile avant la Coupe du monde.

Les deux managers ont effectué sept changements par rapport à dimanche, Harry Maguire prenant le brassard de capitaine pour United et Martin Dubravka faisant ses débuts dans les buts. Cristiano Ronaldo, capitaine dimanche, n’était pas dans le groupe pour cause de maladie.

Donny van de Beek était titularisé pour la troisième fois consécutive, jouant en tant que numéro 10 alors que Fernandes était écarté, mais il n’a pas brillé, aucune des deux équipes ne parvenant à exercer une pression soutenue au cours des 45 premières minutes.

Villa avait du mal à sortir de sa propre moitié de terrain et United parvenait rarement à rester en jeu. Fernandes avait le ballon dans les filets à la 18e minute, mais le drapeau était depuis longtemps levé contre Rashford, qui était parti trop tôt à la rencontre d’un ballon en profondeur de Fred.

Lire aussi:  Jadon Sancho : "Nous savions que nous devions nous réveiller après le match de Brentford".

Aucune des deux équipes ne parvenait à tirer au but avant les arrêts de jeu, lorsque Fernandes tentait de surprendre Robin Olsen sur un coup franc en profondeur.

Mais le match s’animait après la pause.

Les salaires de l’Angleterre à la Coupe du monde – en images

Villa a frappé en premier, Jacob Ramsey reprenant son rôle de créateur de dimanche. Alors que United faisait appel en vain pour une faute de main après que Fred ait été dépossédé, la passe de Ramsey trouvait la course de Watkins qui s’échappait de la défense pour battre Dubravka.

Villa était encore en train de célébrer lorsque United frappait de nouveau quelques secondes plus tard. Fernandes évitait le piège du hors-jeu en reprenant une longue passe de Dalot, puis roulait le ballon pour Martial qui terminait facilement.

Emery changeait son fusil d’épaule en procédant à un triple remplacement : Emi Buendia, Leon Bailey et Tyrone Mings étaient entrés en jeu et cela portait ses fruits puisque Bailey aidait Villa à reprendre l’avantage juste après l’heure de jeu.

Le centre d’Ashley Young trouvait le Jamaïcain au second poteau, et sa tête en retrait était malencontreusement détournée par l’infortuné Dalot devant Dubravka.

Ten Hag répondait par un triple remplacement de son côté et cinq minutes plus tard, United était à égalité.

Rashford transmettait le ballon à l’un des nouveaux visages, Christian Eriksen, et bien que Young s’interposait pour repousser le ballon, celui-ci roulait dans la surface pour que Rashford le récupère, restant sur ses pieds sous la pression de Mings avant de tromper Olsen.

Lire aussi:  Richarlison rejoint Tottenham pour cinq ans.

L’introduction de Garnacho apportait encore plus d’excitation à Old Trafford, car le jeune homme de 18 ans n’avait pas peur de se jeter sur les défenseurs.

Et lorsque l’arrière-garde de Villa permettait à son centre d’atteindre Fernandes, Olsen bloquait bien son tir à ras de terre avant de dégager la tête de Maguire sur le corner qui en résultait.

Fernandes tirait à côté alors que la pression augmentait. Olsen répondait d’abord en déviant un centre, puis en envoyant un mauvais dégagement directement sur Garnacho.

Le jeune joueur centrait pour Fernandes qui touchait le ballon avant de tirer sur Mings et de tromper le gardien.

Garnacho était de nouveau à l’origine du but dans les arrêts de jeu, en adressant un centre de la gauche que McTominay étirait pour le reprendre au second poteau.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*