Il y a maintenant trois ans, l’Essonne perdait sa chaîne de télévision locale. Après 25 ans de diffusion, Téléssonne rendait l’antenne, et le département se trouvait sans outil audiovisuel. Les pouvoirs publics, en premier lieu desquels le Conseil général, ne voulaient plus porter financièrement le projet. Bien que la création d’une nouvelle chaîne essonnienne ne soit pas à l’ordre du jour, les Essonniens pourront bientôt revoir des images de leur territoire sur la petite lucarne.

Sous la houlette de Télif, la structure regroupant les télés locales franciliennes, la chaîne Vià Grand Paris vient de voir le jour. Après plusieurs années de tractations avec le CSA, une présence sur la TNT en Ile-de-France ‎lui a été accordée (canal 34). Elle souhaite s’inscrire dans le paysage de la région métropole en proposant un programme alliant informations, divertissements et loisirs. C’est dans ce cadre qu’a été créée l’association Télif Essonne – Vià 91, pour développer du contenu issu du département pour être diffusé sur la chaine régionale.

Ancien directeur de Téléssonne et actuel directeur général de Vià Grand Paris, Frédéric Louis est en train de préparer l’installation d’une équipe en Essonne. Au départ, un journaliste reporter d’images (JRI) sera dédié à l’Essonne, avec la volonté de « s’étoffer petit à petit ». Il s’agira selon lui « d’une équipe relativement légère », en lien avec le siège situé à Suresnes (92), qui produira du contenu régulier sur la vie du département.

100 000 euros pour produire 150 sujets

La séance publique du Conseil départemental du 25 septembre dernier a ainsi avalisé une convention de partenariat avec l’association Télif Essonne. Le Département s’engage à verser 100 000 euros à la structure audiovisuelle, pour l’aider à « réaliser et diffuser quotidiennement au moins 150 sujets par an sous forme de reportages, articles, images d’illustrations, interviews », sur des thèmes comme « le patrimoine, la culture, le tourisme, le sport, les collèges ou l’éducation ». Selon Aurélie Gros, la vice-présidente chargée de la culture au sein de l’instance départementale, « il nous paraissait judicieux d’attribuer cette subvention, car depuis la fermeture de Télessonne, notre département n’avait plus de chaîne de télévision ».

Si la convention qui lie la nouvelle chaîne au Département inclut la réalisation d’un certain nombre de sujets, elle indique aussi que cinq « évènements sur des thèmes forts du département » feront l’objet d’une couverture spéciale. « Nous nous sommes accordés sur un volume de reportages pour assurer une couverture en images de l’Essonne » précise Frédéric Louis. Une web-télé dédiée au 91 devrait également être créée, stipule la convention, qui se matérialisera par « un site sous forme de plateforme contributive dédiée au département, intégré au site ViàGrandParis », dans lequel seront accessibles en replay les sujets réalisés en Essonne.

Après avoir subventionné Téléssonne à hauteur de 700 000 euros par an les dernières années, le Conseil départemental s’engage de nouveau financièrement pour une chaine locale, avec cette fois un montant moindre. Pour l’instant seul partenaire, le Département entend assurer selon Aurélie Gros « une couverture qui soit homogène sur tout le territoire, que tout le monde soit traité au même niveau », en s’impliquant à la création de la chaine. En attendant d’autres partenaires ? « La perspective est de développer le concept avec des collectivités ou des structures privées, on ne ferme rien, plus on a de moyens, plus on peut faire de couverture locale » conclue Frédéric Louis.

  • La chaine Vià Grand Paris est accessible sur le canal 34 de la TNT, via le canal 30 des box ou sur https://viagrandparis.tv
Beaucoup d'espace est laissé aux sorties culturelles dans la région sur l'antenne francilienne (Capture)

Beaucoup d’espace est laissé aux sorties culturelles dans la région sur l’antenne francilienne (Capture)