L’Inde s’impose face à l’Angleterre et remporte la série T20 avec un match d’avance.

Le capitaine de l’équipe d’Angleterre, Jos Buttler, a vu son équipe s’incliner pour la deuxième fois consécutive face à l’Inde qui a pris une avance inattaquable de 2-0 dans la série T20, samedi.

L’équipe de Buttler a été battue pour 121 à Edgbaston lors du deuxième affrontement T20, en réponse aux 170-8 de l’Inde, et les touristes ont gagné par 49 runs.

Moeen Ali a marqué le meilleur score pour l’Angleterre avec 35, mais seulement trois autres joueurs ont atteint le double chiffre dans un effort de frappe décevant.

Le sémillant indien Bhuvneshwar Kumar (3-15) a ébranlé l’Angleterre dès le début de la rencontre, éliminant d’abord Jason Roy avec la première balle, puis son compatriote Buttler, avant que Yuzvendra Chahal (2-10) n’inscrive deux wickets pour laisser l’équipe locale en difficulté avec 55-5.

« Quand la balle bouge, on en profite vraiment. Ces dernières années, il n’y avait pas beaucoup d’aide avec la balle en Angleterre, mais cette année, c’est plus le cas », a déclaré Bhuvneshwar.

« La balle blanche qui se balance d’entrée est un facteur de motivation pour les fast bowlers, et les batteurs doivent saisir leur chance. »

Moeen Ali (35) et David Willey (33) ont permis à l’Angleterre de rester à flot grâce à des apparitions divertissantes, mais une rafale de guichets a permis à l’équipe d’être éliminée pour 121 en 17 heures.

« Nous savons tous combien ils sont bons partout où ils vont, et pas seulement en Angleterre », a ajouté le capitaine indien Rohit Sharma. « Nous avons été clairs sur ce que nous voulions faire. Quand on gagne des matchs, c’est toujours agréable.

Lire aussi:  Football : Takumi Minamino revient à Monaco l'année de la Coupe du monde

« C’était un coup brillant sous la pression [from Jadeja] et avec son expérience du cent dans ce terrain, il était calme et collectif. A aucun moment nous n’avons senti qu’il paniquait. »

Plus tôt, la nouvelle approche audacieuse de l’Inde au cricket T20 a été montrée une fois de plus après qu’ils aient été mis à la batte comme Rohit et Rishabh Pant se sont enfoncés dans l’attaque anglaise dès le début, accumulant 61 courses dans le powerplay.

Mais cet élan initial a été stoppé par le paceman Richard Gleeson (3-15), qui s’est délecté d’un début de match de rêve en réalisant les scalps de Rohit (31), Virat Kohli (1) et Pant (26) en l’espace de quatre balles.

Gleeson a lancé 16 balles à points dans ses quatre overs – ses chiffres sont les deuxièmes meilleurs pour un débutant anglais en T20.

Suryakumar Yadav (15) et Hardik Pandya (12) sont également partis tôt, tombant tous les deux face à Chris Jordan (4-27), alors que l’Angleterre a monté une forte reprise avant que Ravindra Jadeja (29-ball 46) n’aide l’Inde à terminer sur un total imposant.

« Très décevant », a admis Buttler, dont l’équipe a perdu par 50 runs lors du premier match à Southampton.

« C’était un début fantastique [from Gleeson] étant donné les gars qu’il a sortis, bien que le résultat soit décevant à la fin.

« CJ joue toujours les coups durs et il est souvent sous pression. Il obtient le résultat la plupart du temps, donc je suis ravi pour lui. »

Les deux équipes joueront un autre match à Trent Bridge dimanche.

Lire aussi:  La wild card britannique Boulter surprend Pliskova à Wimbledon et Swiatek doit se battre pour la victoire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*